Archives mensuelles : décembre 2009

Précarité et mobilité : quelques éléments de contexte

Dans le thème résidentiel/logement, le phénomène de précarité énergétique est connu et travaillé depuis plus de dix ans.

 

Le mécanisme est le suivant : les ménages aux revenus les plus modestes ne parviennent pas à louer la plupart des appartements car ils n’apportent pas suffisamment de garanties aux propriétaires et agences. Ils se trouvent donc contraints à louer des logements en suffisamment mauvais état pour que les garanties demandées soient bien moins importantes. Certains de ces logements sont qualifiés de « passoires thermiques » tant ils sont en mauvais état et mal isolés.

 

Le cercle vicieux s’amorce alors : ces ménages à bas revenus se trouvent face à des factures de chauffage et d’énergie bien plus élevées que la moyenne. En Angleterre, on considère qu’un foyer est en situation de précarité énergétique quand plus de 10% de ses revenus sont consacrés aux factures de consommation énergétique.


Lire la suite

Livres favoris

Le Cygne Noir, la puissance de l’imprévisible   Nassim Nicholas Taleb

Mobilités urbaines, l’âge des possibles    Jean-pierre Orfeuil

Pour une mobilité plus libre et plus durable  Daniel Kaplan, Bruno Marzloff

Un penseur pour le XXIème siècle  André Gorz

Au temps des catastrophes Isabelle Stenger

Une brève histoire de l’avenir Jacques Attali

Le choix du feu    Alain Gras

De la démocratie en Amérique Alexis de Tocqueville

Propaganda Edward Bernay

Des salariés à bout de souffle   Eric Le Breton

Wealth of Networks (bientôt en Français) Yochai Benkler

La Prospérité du vice Daniel Cohen

Théorie des sentiments moraux  Adam Smith

L’économie circulaire : l’urgence écologique  Jean-claude Lévy

Modernité : la nouvelle carte du temps  Colloque de Cerisy, François Ascher et Francis Godard

Eloge de la mobilité, essai sur le capital temps libre et la valeur travail   Jean Viard

La Ville 24 heures sur 24   Luc Gwiazdzinski

Delivering tomorrow, the world in 2020   DHL study

L’action publique face à la mobilité   Vincent Kaufmann, Hanja Maksim, Stéphanie Vincent, Caroline Gallez

Pour un catastrophisme éclairé, et L’avenir de l’économie Jean-Pierre Dupuy

La méthode Google, que ferait Google à votre place, Jeff Jarvis

Les 10 commandements de l’ère numérique, Douglas Rushkoff

L’âge de la multitude, Nicolas Colin & Henri Verdier

L’être et l’écran, Stéphane Vial

Who owns the future, Jaron Lanier

Sans bureau fixe, transitions du travail, transitions des mobilités, Bruno Marzloff

Réhabiliter le périurbain, Forum des vies mobiles

La montre qui donne l’heure des trains (qui ont ouvert leur données) !

Cet article vient de TransID

Dans la série des petites nouvelles qui font plaisir aux geeks fans de transport public (oui, je sais,  c'est ciblé… mais ils se reconnaitront !), je signale le bricolo sympathique de Joe Hughes (Joooe sur twitter). Cela permet de récupérer sur l'écran de votre montre les informations "avance retard" des trains à votre arrêt préféré. 
Montre
Le système nécessite, tout de même, une montre "bluetooth", un téléphone (Android en l'occurrence) et des données temps réel accessibles. 
C'est l'occasion de revenir sur les péripéties qui ont entouré l'ouverture des données temps réel à San Francisco.
L'autorité organisatrice a dû intervenir pour résoudre une bataille juridique entre NextBus, l'entreprise qui fournit le SAEIV, et les développeurs qui utilisaient les informations produites par le système (sans l'accord de NextBus). Cela a évidement fait grand bruit ici et
Aujourd'hui, les données sont toujours disponibles et conditions d'utilisation ont été clarifiées. Données et les conditions d'usage sont clairement définis sur le site de la SFMTA

L'article complet de Joe est sur Headway.

Philips DirectLife, le lien activité physique – santé

L’article « Mobilité, Obésité, Santé, Innovons…vite ! » détaillait le lien activité physique, santé et mobilité. Philips propose un objet portable permettant de réaliser ce lien, et également des services associés pour les entreprises dans le but de favoriser l’activité physique, source de bien être pour les salariés, d’absentéisme réduit, et de productivité améliorée. Il faut rappeler que Virgin Health Miles propose également un système similaire aux USA, mais l’arrivée d’un géant comme Philips montre l’intérêt de ce type de produit.

 

Lire la suite

Vers des bus sans chauffeur … mais avec plus d’échanges

Tout nous y conduit… Techniquement faisable dans quelques années ou une décennie (voir article de Ricardo), la conduite automatique est l’objet de nombreux travaux internationaux : l’armée américaine via le DARPA organise un challenge de conduite automatique en milieu urbain, les cybercars sont déjà exploités pour des applications de mobilité sur des sites industriels ou touristiques, et préfigurent des applications commerciales pour le transport public. Notons que de nombreux acteurs français sont reconnus dans ce domaine (INRIA, Robosoft, Induct, Paristech…).

Economiquement intéressant pour l’exploitant qui réduit les coûts de chauffeur, donc pour la collectivité, ces technologies pourraient également permettre d’ouvrir de nouvelles lignes aujourd’hui non « rentables », et d’améliorer également la capacité des véhicules.

Pour autant, est-ce que la suppression du conducteur est, dans tous les cas, un avantage, un point positif pour l’usager qui pouvait encore communiquer avec une personne ? Ne faut-il pas profiter de cette opportunité pour améliorer la qualité du trajet et faire de ce déplacement une « croisière » ? Finalement, et si la valorisation du temps de transports devenait un enjeu essentiel pour les acteurs ?

Lire la suite

L’automobile et le centre commercial, un même destin ?

Alors que les ventes dans les hypermarchés poursuivent leur descente, les grands centres commerciaux eux aussi ne font plus recettes (moins 6,8% en novembre par rapport à 2008). Ironie de l’histoire, pour certains c’est la prime à la casse automobile qui serait à l’origine en « aspirant » le budget des ménages, les conduisant à des économies sur les autres postes. Le couple automobile / supermarché est-il fâché ?

4L
voir aussi Blog Transit city 

Lire la suite

Du café des Lloyd’s aux GPS/GPRS, les assureurs permettent de nouveaux usages

S’ils n’ont pas inventé l’assurance maritime – introduite à Londres au XVIIème siècle par les Lombards en marge de leur activité financières – les Lloyd’s ont été les premiers à l’organiser à grande échelle. En 1688, Edward Lloyd ouvre un café en plein cœur du quartier des affaires de la City, et s’efforce d’attirer la clientèle des marchands en leur fournissant des informations sur les déplacements des bateaux de sa majesté, Elisabeth I. Initialement affichées dans son café, ces nouvelles seront publiées dans un quotidien, Lloyd’s list, qui existe encore aujourd’hui : position et destination de tous les navires marchands du monde !

Le café devient le lieu où les marchands s’assurent les uns les autres, puis se crée un marché régulier, puis des bailleurs de fond. Les primes pouvaient atteindre jusqu’à 5 à 20% de la valeur de la cargaison.

Les assureurs ont toujours, par l’accès à l’information et la compréhension des risques, permis le développement de nouvelles activités, engendrant de nouveaux comportements.

Lire la suite