Qui sera capable de faire un GMP de 20 kW au meilleur prix ?


La Daihatsu UFE III, la loremo, (et bien d’autres véhicules, voir ici !), les estimations d’une étude ADEME/IFP visant à définir et caractériser un véhicule dédié à un usage urbain (dit véhicule mono-usage), et également la Citroën 2 CV, la Mathis 333 (1946) ont en commun le même besoin : un GMP délivrant une puissance de l’ordre de 20 kW pour pouvoir assurer toutes les missions. C'est-à-dire pour se déplacer dans toutes les conditions en milieu urbain et périurbain.

Panel 



CylindréeLes GMP actuellement produits pour des applications automobiles sont, en Europe, centrés vers des cylindrées de l’ordre de 1.6-1.8 litre. Les véhicules du 1er segment affichent des cylindrées de l’ordre de 1 litre et 40-50 kW avec 3 ou 4 cylindres. Il nous faut maintenant concevoir des GMP produisant 20 kW, réalisables avec des « moins de 3 cylindres ». Compte tenu des difficultés de résoudre l’équation : basse consommation + faible émissions de polluants + faible masse + vibrations acceptables avec des moteurs bi cylindres, voire monocylindre nécessitant des arbres d’équilibrage (générateur de masse, volume et frottements donc consommation) et de faibles cylindrées unitaires, les regards se tournent vers une solution « du passé » comme le 2 temps…

Les constructeurs de 2 roues peuvent alors proposer des pistes… Alors que, pour ces derniers, les réglementations visant à réduire les émissions polluantes tendent à conduire l’industrie du 2 roues du 2 temps vers le 4 temps, donc vers des technologies « automobiles », il nous faudrait maintenant équiper nos futures voitures urbaines de petits moteurs éventuellement 2 temps…

Il ne faut pas également oublier les véhicules 3 roues, dont les rickshaws indiens. Bajaj, avec Renault a une JV (et qui a fait l’objet d’une précédente note), a annoncé l’année dernière la commercialisation d’un rickshaw équipé d’un moteur 2 temps injection directe (1ère mondiale) aux performances intéressantes. Le monde des voiturettes (quadricycle) travaille également le sujet et propose depuis peu le plus petit moteur Diesel Common rail avec une performance de 8.5 kW issu d’un constructeur de moteur Lombardini…

Ces GMP ne sont pas, à ce jour, aux standards de l’industrie automobile. Mais assurément, les champs de recherche sur le sujet, aujourd’hui peu médiatique, des GMP de 20 kW, sont immenses et les acteurs très variés. En dehors des applications de traction pure, il est probable que ce sujet prenne son essor également pour des applications de générateur embarqué (appelé également Range extender) avec des besoins différents (point de fonctionnement fixe notamment).

Depuis 1940, peu d’actions ont été menées sur ce type de GMP, il se pourrait que ce sujet devienne stratégique.

Mathis Jean Andreau devant la Mathis 333

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s