GoToo quand la technologie permet de révéler et d’accompagner des comportements positifs

La société Transway vient d'annoncer le lancement de GoToo. Il s'agit d'un déclencheur d'écomobilité. L'idée est d'appliquer la recette des miles aériens aux transports en communs, vélo, marche, et autres modes alternatifs à la voiture. Cette solution permet donc une certaine forme de reconnaissance qui est valorisée sous la forme de Soleillos. Le Soleillos, avec les Miles ou les Smiles, est une des premières monnaie libre développée spécifiquement pour les transports. Dans quelques années, de nombreuses monnaies libres vont apparaître, vraissemblablement une par opérateur de transport, et/ou une par type de solutions de transports. Véritable champs d'innovation la monnaie libre permet de récompenser

Des applications sur smartphone permettent de déclarer le mode de transport choisi, pour que des points vous soient attribués. Ces données (comment se déplace les citoyens ? quand ? en fonction de la météo) intéressent plusieurs acteurs publics et privés. Le MIT avec CO2GO a récemment présenté un système permettant de reconnaître automatiquement le mode de transport en fonction des vibrations (voir ICI). GoToo est donc une étape vers à la fois :

  • plus d'information vers le citoyen utilisateur: quels modes, quels horaires, quelle perturbation …
  • une certaine forme de reconnaissance lors de l'utilisation de modes alternatifs avec l'apparition d'une nouvelle monnaie libre,
  • plus d'information vers le ou les autorités en charge des transports permettant de mieux connaître les modes de déplacements, permettant ensuite de les comprendre, puis de les modéliser, puis de les prévoir, puis de les "manager",
  • une certaine forme de communauté d'utilisateur, dans laquelle les usagers deviennent acteurs et produisent des données et des services (voir également Utilisacteur)

GoToo s'intégrera demain dans notre assistant personnel de mobilité (voir ICI MétaNote sur le sujet), fera partie des nombreux outils permettant une certaine forme de récompense, pourrait après demain intéresser le secteur de l'assurance maladie (voir ICI), et nécessite dès aujourd'hui de mettre en oeuvre des limites à la surveillance, à l'intrusion pour que chaque citoyen soit persuadé qu'il a plus à gagner qu'à perdre à fournir certaines données.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s