Et si la logistique copiait la structure d’Internet, vers l’Internet Physique @PhysicInternet

Mines Paris Tech étudie avec de nombreux partenaires cette transition (voir Vidéo). L'objectif est ici d'appliquer aux flux physiques de marchandises les principes structurels des flux d'informations. Certaines technologies de suivi, traçage, géolocalisation, puis demain l'internet des objets, rendent possible cette évolution.

"Si la logistique est devenue incontournable dans l’économie moderne, son impact environnemental devient insoutenable. Le transport de marchandises est désormais un des principaux postes d’émission de CO2 en France (14%), alors que les prestations logistiques et de transport restent encore insuffisamment efficientes. Face à cette situation, et convaincu que le modèle actuel est dépassé, les chercheurs du CGS de MINES ParisTech proposent de refonder le système pour passer progressivement d’une logistique de marchandises fragmentée et propriétaire, à un système ouvert aux prestations logistiques universellement interconnectées.

Cet Internet « Physique» concilierait réduction des impacts et maintient d’un haut niveau de service.
Un tel système implique la généralisation de conteneurs modulaires, intelligents et routés au sein de réseaux reliés entre eux, ou encore le passage à un système de Hubs de routage où ces mêmes conteneurs sont triés, composés ou décomposés pour être acheminés vers leur destination.

L’internet physique fait d’ores et déjà l’objet d’évaluations et d’expérimentations. En France OpenFret explore les conséquences de ce changement d’organisation à trois niveaux, celui de la structuration des prestations logistiques, des réseaux et celui d’un « routeur ».

Fort de premiers résultats novateurs et significatifs, une simulation de déploiement sur des produits de la grande consommation et une expérimentation à échelle réduite OTC_KAYPAL(r)MR sont en cours.
Des projets sont également menés en Amérique et en Europe à travers l’Initiative de l’Internet Physique pour faire émerger des standards ouverts, sans oublier le lien avec l’Asie."

L'internet physique semble être finalement l'évolution naturelle du secteur de la logistique. Ces décloisonnements, ouvertures offriront de nouvelles souplesses, nouvelles optimisations, et bien sûr de nouvelles données, nouvelles connaissances. Bien sûr cela va changer les règles du jeux, les chaînes de valeurs, donc les jeux d'acteurs. N'oublions pas également que la structure et le contenu d'Internet évolue lui aussi… Voir le projet européen Instant Mobility.

Web : http://physicalinternetinitiative.org/ — Tweeter : @PhysicInternet

Lien vers une étude du PREDITOPENFRET

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s