Archives mensuelles : mars 2012

EDAG Light Car Sharing System

A quoi ça pourrait ressembler une voiture conçue pour le partage ? EDAG, une voiture conçue uniquement pour être achetée par des professionnels… Le modèle d'affaire ressemble alors à celui du camion, les véhicules étant opérés par un professionnel dans une ou plusieurs villes dans le monde, ou par un collectif d'usagers. Voir également l'exemple de GE.

Edag-light-car-sharing-concept1

Lire la suite

Innovations & Monnaies, les problèmes complexes ne seront jamais résolus par des solutions simples…

Ingénieurs, concepteurs, technologues, vous maîtrisez les sciences et les techniques, il faut également s'intéresser au sujet de la monnaie ou plutôt des monnaies. Ces dernières sont, et seront encore plus demain, de véritables catalyseurs d'innovations si elles sont bien conçues, bien adaptées aux produits/services développés. Elles permettront, notamment, aux acteurs économiques de tisser des relations de confiance avec des consommateurs plus fidèles, de concevoir des produits/services répondant parfaitement aux besoins clairement identifiés. En conséquence, dès la conception des objets ou des services, il faut maintenant intégrer dans la conception les monnaies complémentaires associées comme étant une partie du dispositif. La monnaie, entre autre, apporte un supplément en matière d'intelligence collective: l'holoptisme. Elle permet ainsi de rendre visible l'émergence du groupe, de l'intérêt commun.

Lire la suite

De l’industrie de la photo à l’industrie #automobile en passant par #GE

La récente chute de KODAK ne peut pas laisser indifférent. Reprenant ParisTechReview "Lorsqu'apparaissent des technologies de rupture, certaines entreprises sont totalement prises au dépourvu. D'autres sentent le vent tourner et s'adaptent avec le temps. Et il y a celles qui, comme Kodak, ont vu venir et n'ont pas su réagir.". Car le plus étonnant est là : Kodak avait, avant les autres, travaillé la photo numérique, déposé des brevets… Mais ils ont été incapables de voir le monde qui vient, de changer de point de vue.

La pellicule photo leur permettait de dégager une telle marge bénéficiaire, que personne ne voulait, n'osait ou ne pouvait, voir un monde sans pellicule. En 1985, Leo J. Thomas, directeur général adjoint de Kodak et directeur de sa recherche, déclarait au Wall Street Journal: “Il est très difficile de trouver quoi que ce soit dont la marge bénéficiaire soit comparable à celle de la photographie couleur… et qui soit légal.”

Aveuglé par leur modèle d'affaire basé sur l'objet, Kodak en était devenu l'esclave.

Lire la suite

Solutions de mobilités pour les déplacements domicile-travail, Et si la Chine …

Reprenant mon post précédent sur des véhicules 3-4 roues (très) légers mono-usages (urbains), Frost & Sullivan enfonce le clou dans son dernier rapport. Ces objets roulants hybrides entre la voiture et le 2 roues traditionnel arrivent. Ils visent les "commuters" urbains des mégalopoles.

En conséquence, la Chine pourrait être la base de test et de lancement de ces véhicules nouvelles générations car le territoire contient d'une part les contraintes maximales, et d'autre part les capacités à réglementer pour réserver des infrastructures à tel ou tel véhicule.

Get-data.do

Lire la suite

Et si les chinois re-inventaient aussi les modes de transports urbains #lessismore

Ce thème, largement développé sur le blog de François Bellanger (Beijing), trouve dans cette photo un écho immédiat. Après l'Italie qui la première à développer les modes hybrides "intermédiaires" microvoiture-3roues, la Chine doit inventer ses mobilités et les objets-véhicules qui vont avec :

ABeijing-China-Passengers-005

source : Le Guardian

Passer de la technologie des véhicules aux systèmes de mobilité, également au niveau Européen

Article rédigé par A.Thebault (ADEME)

Alors que les véhicules électriques commencent petit à petit à se faire une place dans notre quotidien, de nombreux obstacles à leur généralisation demeurent. La technologie représente bien-sûr un enjeu majeur : capacité des batteries, efficacité des moteurs, vitesse de la recharge et impact sur le réseau de distribution d'électricité sont notamment au coeur des recherches.

Ces sujets attirent également l'attention des acteurs publics et une part très importante des aides leurs sont consacrées. Pourtant, les réponses aux problématiques du véhicule électrique (autonomie et recharge en tête) sont également à chercher dans le domaine de la mobilité : interopérabilité, transports partagés,  nouveaux modèles économiques. Ces verrous font l'objet de plusieurs AMI lancés par l'ADEME.

C'est un des constats d'un colloque international qui s'est tenu le 22 février à Bruxelles et qui a réuni des acteurs publics, des industriels, des universitaires et des représentants du grand public.

Sans titre

Lire la suite