Archives pour la catégorie 2 roues

Vélo et covoiturage, comment augmenter l’engagement des citoyens ?

Les futures (potentielles) indemnités kilométriques pour les cyclistes domicile-travail joueront un rôle dans la part modale du vélo. L'acte d'engagement individuel est conditionné, en partie et pour certains, pour l'accès à cette forme de richesse, l'euro. Cette indemnité sera également une reconnaissance collective pour cette action individuelle. Mais pour autant, est ce la seule récompense imaginable ? est ce la plus puissante ? Quelles sont les richesses à mettre en oeuvre pour engager massivement et sur le long terme de nouvelles pratiques de mobilité, dont le vélo mais également le covoiturage ?

Lire la suite

Concepts de vélos en libre service

La MétaNote N°12 propose une certaine vision du futur pour le vélo. Les concepts d'un concours de vélos en libre service vont dans le même sens. La mise à disposition de vélo en libre service permet notamment d'apporter vite et partout dans la ville une certaine quantité de vélo. Cette "masse" de vélo en circulation redonne une place à ce mode en relatif aux autres, notamment à la voiture, dans la "bataille de la route". Cela accélère le report modal sur le vélo en général qu'il soit public ou privé.

Pour permettre la multimodalité avec son vélo, la "portabilité" devient une caractéristique essentielle. Comme cela a été indiqué dans la MétaNote et présenté sur quelques concepts, il faut réinventer la transmission (supprimer la chaine) et la roue.

A noter également une solution très élégante de vélo en libre service
dont la station est elle-même mobile car fixée à un dirigeable. On peut
ainsi imaginer que les dirigeables déposent les stations de vélo en
fonction de la demande, des horaires, des "pulsations" de la ville, des
évènements.

Sans_roue

Lire la suite

Et si le vélo reprenait sa place dans la bataille de la route

Arnaud Passalacqua indique dans son ouvrage La Bataille de la route que la principale stratégie consiste effectivement à s'assurer un territoire rigide et bien à soi. Donc à abandonner ce qui caractérise les systèmes de mobilité : leur souplesse. Ce livre intéressant propose une plongée dans le monde violent de la mobilité, sur tous les territoires. Enjeu de la bataille, l'espace public, voit se nouer alliances et oppositions entre les modes de transport.

L'espace public est bien une zone de combat pour ceux qui sont minoritaires en nombre et en masse : vélo, 2 roues motorisés. L'espèce principale, le véhicule à quatre roues, a façonné les voiries. Même si sa place est en réduction dans certaines villes, elle reste largement dominante. Pourtant des signaux faibles indiquent qu'un renversement est possible. Il partira des cyclistes eux-mêmes, ne demandera pas d'infrastructure et trouvera auprès des assurances un formidable allié.

Lire la suite

Catalysé par Toyota HA:MO préfigure le futur et interroge l’organisation des industries

La fin du modèle unique de la voiture possédée est annoncée par de plus en plus de relais, fait l'objet de conférences et de programmes de recherche. Le passage vers la multimodalité et la "dépossession exclusive", que j'ai appelé "partage paradoxal" est en cours, cela peut se constater notamment au niveau des pratiques quotidiennes des citoyens en France et dans le monde.

Sous contraintes et pour maximiser avant tout son intérêt individuel, les changements de comportement vers un meilleur usage des investissements déjà réalisés (partage de sa voiture, ou d'un siège libre), ou le décalage d'un investissement prévu, sont chaque jour facilités par des outils numériques plus performants. Dans cette course, les industries lourdes ont plusieurs désavantages structurels :

Lire la suite

Lancements de DriiveMe et Univélo

De plus en plus de start-up m'informent du lancement de leurs produits/services …

DriiveMe : Solution de location de voiture à 1€ permettant d'éviter de repositionner des voitures par camion en les louant à des particuliers.

Indri lance Univélo : plan interactif de stations de vélo en libre service dans 20 villes.

Communiqué univélo

Petit à petit se construit une palette de services de mobilité. L'aggrégation de ces services constituera l'étape suivante. Elle permettra de fournir un moyen de déplacement équivalent à une automobile possédée sur laquelle les contraintes vont continuer de croître.

Less is more – Efficace, Economique, Actif, Partageable, Co-concevable, Appropriable, Réparable, Fabricable localement, Individuel, Collectif, Privé, Public

Modello Modulo2

Modello_2 Modello_3
Design par Davide Bonanni. Voir également ici (2-3 roues) et ici (co-conception des véhicules). Les qualités de ces objets sont là : Efficace, Economique, Actif, Partageable, Co-concevable, Appropriable, Réparable, Fabricable localement, Individuel, Collectif, Privé, Public => d'autres idées …

Et si les 2-3 Roues étaient > aux 4 Roues ?

La 8ème conférence de l'ACEM "Innovating our Mobility" a confirmé le rôle clé de l'objet 2-3 roues dans nos futurs systèmes de mobilité. Plus léger, plus efficace, plus facilement électrifiable, plus spécialisable, cet objet sera plus facilement partagé, connecté, ouvert que l'automobile. Le retour d'expérience de "Mu by Peugeot" à la gare Montparnasse avec des scooters électriques est sur ce point très riche. Les présentations sont affichées ci dessous, les vidéos sont disponibles ici.

Le partage de la voirie dans nos villes sera représentatif de la place qu'accorde la société à ces objets concurrents de l'automobile. Plus les contraintes seront fortes sur cette dernière plus le report sera important vers les modes plus légers. Les 2-3 roues devront, pour éviter les erreurs des 4 roues, afficher l'intégralité de leurs performances environnementales, devenir totalement transparents. Si plusieurs services de mobilité sont mis en oeuvre dans les 2 années à venir sur cette base (transparence, efficacité, connection à tous les modes, partage), cet objet prendra l'ascendant sur l'automobile dans les déplacements pendulaires quotidiens.

Lire la suite