Archives pour la catégorie Assistant Personnel de Consommation

Août 2023, HyunCook déploie ses services de mobilité et remporte de nombreux appels d’offre dans plusieurs mégalopoles.

Ce conglomérat asiatique n’avait pourtant aucun lien avec l’industrie automobile dix ans auparavant. Mais le contexte a bien changé, et les contraintes économiques et énergétiques sont tellement fortes aujourd’hui.

Fukushima a sans doute joué un rôle de catalyseur. Le Japon a été obligé d’inventer des moyens profondément différents d’économiser de l’énergie rapidement dans tous les domaines, notamment dans le secteur du bâtiment, en s’appuyant sur des technologies existantes mais en améliorant fortement l’efficacité des systèmes. HyunCook a été alors un des pionniers à réinterroger les appareils électroménagers pour concevoir le premier système serviciel culinaire.

Lire la suite

Les lunettes Google traduisent une évolution millénaire, présentent de nombreux intérêts dans la mobilité et la consommation, et posent de nombreuses questions … philosophiques

La rumeur se confirme (déjà abordé dans 2 précédents articles: ici et ). Google devrait commercialiser fin 2012 des lunettes intégrant les principales fonctionnalités d’un smartphone : téléphone, connexion web, GPS, mémoire, appareil photo, avec une projection des informations sur les verres. Cet objet arrivera d’ici quelques mois, il concentre et cristallise de nombreuses évolutions à venir dans nos rapports au contexte, à l’environnement, aux autres. Il crée également de nouveaux risques qu’il faudra comprendre, débattre et limiter pour profiter des avantages dans de nombreux domaines, ceux des mobilités et des chaînes logistiques.

Ces lunettes rendent visible, à double titre, la façon dont des entreprises comme Google, Facebook ou Amazon, voient le monde qui vient. Petit rappel technologique : tout est décrit ici.

Futur Smartphone ?: L’équipement en téléphone portable et en smartphone indique globalement que ces objets sont acceptés et demandés. Prothèse nomade « parfaite », les lunettes prolongent les tendances millénaires : l’appropriation d’objet portable permettant à l’homme de se déplacer, de s’adapter à son environnement, d’échanger avec les autres des connaissances, des objets ou des savoirs, de pratiquer le troc. Le smartphone que nous appelerons « cerveau externalisé », en référence à Michel Serres, apporte donc ces éléments essentiels au nomadisme dans un monde complexe. Une évolution possible verra donc disparaître l’objet smartphone dans les lunettes et la montre, objets historiques.

Lire la suite

Mobilis in Mobile, La rencontre personne/produit-service se fera de plus en plus en mouvement

Jules Verne fait de l'énigmatique devise du capitaine Némo – mobilis in mobile (mobile dans l'élément mobile) – le pilier de sa vie : cette capacité d'adaptation de l'homme à des notions aussi mouvantes et abstraites que son époque et la société dans laquelle il évolue.

Paypal expérimente à Singapour dans les infrastructures de transports publics de nouvelles interfaces client/produit-service de plus en plus dématérialisées (simple autocollant) permettant d'apporter des informations (accès) et des moyens de paiement (sortie) par smartphones (le taux de pénétration du smartphone est de 70%).

On_the_go

 

Lire la suite

Google versus P.K.Dick

Les mouvements de fond en place depuis des années deviennent visibles comme les tremblements de terre sont observables mais imprévisibles alors que les mouvements des plaques tectoniques sont inobservables mais prévisibles.

Internet depuis le début supprime les intermédiaires inutiles, ceux qui n’apportent pas de plus-value. En conséquence, il permet de relier le plus directement possible l’offre et la demande, de ré-inventer l’offre et la demande, de les inverser, de les spécialiser et de rendre possible la rencontre d’offre hyperspécialisée pour des demandes de niche et faire des marchés de masses de niche (voir Google Mobility Service). Cette tendance de fond a déjà des conséquences dans de nombreux domaines : musique, livre, et également dans le domaine des transports : autopartage peer to peer, covoiturage ou stationnement.

La même tendance s’applique également aux objets qui supportent internet : supprimer les intermédiaires inutiles, simplifier pour ne garder que l’essentiel : l’information. Google présente ainsi, dans le cadre de son laboratoire, des lunettes permettant de « supporter » l’information au plus près de notre œil. Ces technologies appelées Ordinateur « wearable » indiquent, dans la terminologie même, la voie. L’ordinateur, et également le smartphone vont disparaître et se fondre dans nos habits et nos objets millénaires : montre et lunette (voir une thèse du MIT).

Là encore, Internet supprime l’objet inutile pour ne garder que l’essentiel : l’information, la connaissance, le lien aux autres.

Glass
Internet étant accessible « directement » tout le temps partout, nous n’allons plus sur Internet, nous sommes dorénavant DANS internet. Les conséquences dans le domaine des transports sont importantes d’autant que, jusqu’à présent, l’information faisait grandement défaut.

  • Connaissance de la destination des sièges libres partagés dans le flux de véhicules devant vous, connaissance de toutes les données permettant un déplacement multimodal -aujourd’hui complexe, représentation des lieux et des chemins, connaissance des émissions temps réel des véhicules et outils d’aide à la conduite … (voir idée en commentaire de l'article)
  • Connaissance du contenu carbone des produits (voir lien), optimisation de la rencontre marchandise / consommateur…(voir idée en commentaire de l'article)

Ces opportunités arrivent avec, en même temps, des risques tout aussi importants concernant l’atteinte à la vie privée, la sollicitation permanente avec des objectifs marchands. Google appelle cela Zero Moment of Truth … Philip K.Dick appelle cela le Vidécran rétinien ou encore les Robots Vendeurs

AMI Chaînes logistiques et mobilités occasionnelles des personnes @ADEME

Ce second Appel à Manifestation d'Inrérêt (AMI) porte sur l’approche intégrée des chaînes logistiques et des systèmes multimodaux de mobilité des personnes et des marchandises, autrement dit sur des systèmes complets de mobilité où pourraient converger les problématiques liées tant au transport de personnes que de marchandises, en particulier en matière de partage des données et de gouvernance. Pour les voyageurs, elle concerne des mobilités occasionnelles et non plus quotidiennes, liées par exemple à l’accès à des services de santé ou à des loisirs, des déplacements professionnels.

Il s’agit surtout, en tenant compte des infrastructures existantes, d’appréhender ces systèmes intégrés pour mieux les optimiser en termes de services rendus, mieux définir les besoins d’évolution des infrastructures (de transports, d’échanges) en les rendant plus intelligentes et communicantes, en développant de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour mieux gérer le système, et en se plaçant à différents points de vue (citoyens, ménages, entreprises, chargeurs, transporteurs, opérateurs, logisticiens, collectivités territoriales, Etat). Par exemple, les progrès pourraient porter sur les modes d’organisation, les usages et les comportements, les structures logistiques ou encore les modes de tarification. La capacité à résister aux chocs énergétiques ou économiques à venir, la robustesse et la résilience pourraient être des objectifs importants de ces futurs systèmes de mobilité pour les biens et les personnes.

Cet AMI présente une occasion unique de préparer nos territoires, nos industries, et nos activités aux évènements qui se présentent : rareté des ressources énergétiques, rareté des matières premières, rareté des ressources financières. Nous sommes contraints à faire beaucoup mieux avec ce que l'on a, à utiliser beaucoup mieux les investissements du passé (infrastructures existantes), à mutualiser beaucoup plus les véhicules en circulation.

Lire la suite

Après CasinoAuchanLeclercCarrefour Drive … Amazon Flow + Tesco + Drive + BetterPlace

Les solutions Auchan, Leclerc, Carrefour ou Casino Drive … se développent, complétant la palette d’imbrication du monde physique (les marchandises) avec le monde numérique. Le point de rencontre entre la marchandise et la personne, se déplace entre l’intérieur du magasin (achat classique) et le domicile du particulier (achat internet et livraison), quelque part sur un parking …

Cette voie hybride associe d’une certaine façon l’internet et la logistique. Mais il s’agit d’une première version pensée par les « commerçants classiques ». Ils n’ont pas repensé l’intégralité de l’expérience proposée au consommateur, ils complètent leurs offres actuelles.

Mais d’autres, comme Amazon, voient le monde différemment. Amazon Flow permet d’offrir une expérience d’achat totalement nouvelle :

Lire la suite

Le consommateur du futur : [R]évolution

Sainsbury’s et Unilever ont réalisé avec le Forum for the Future une étude particulièrement intéressante sur l’évolution des consommateurs : consumer futures 2020. L’objectif est relativement classique pour des entreprises : anticiper les besoins des futurs clients pour développer les produits et services adaptés. Après une lecture critique de ce document, nous pouvons faire ressortir 3 qualités principales des produits et services seront proposées.

Le rapport commence sur le constat que le futur, et notamment le comportement des consommateurs, sera radicalement différent notamment par l’arrivée des TIC nomades qui permettent une mise en réseau et un accès à l’information partout, tout le temps. Puis en utilisant la méthode des scénarios propose 2 paramètres clés qui construiront 4 « mondes » virtuels, la réalité se situant quelque part entre ces 4 visions. Les 2 paramètres clés sont :

  • Fait le toi-même / Fait le pour moi
  • Prospérité forte / faible

  Consum

Lire la suite