Archives pour la catégorie emission

Scénario d’une mobilité intégrée, et si c’était le seul viable ?

Le MIT et l'Université de Berkeley ont publié une étude portant sur trois scénarios de développement des transports en Chine. Ce document est intéressant car il estime, pour la Chine, les bénéfices d'un scénario "Mobilité intégrée" par rapport à un scénario tendanciel et un scénario "Véhicule propre". Le point de départ de cette étude provient de l'analyse des taux de croissance d'achat de véhicule neuf, de la congestion urbaine, de la pollution locale et bien sûr de la consommation d'énergie. Si ces taux restent constants, cela va poser (pose déjà) de nombreux problèmes à la société chinoise, et nécessitent donc d'identifier les principaux leviers et paramètres clés.

Les paramètres clés dont il faut maximiser l'usage sont l'énergie et l'infrastructure. Les véhicules, les systèmes d'information, les mesures de développement des transports en commun, les politiques tarifaires permettant d'internaliser les externalités, les solutions de contraintes/récompenses orientant les choix vers des modes collectifs, partagés ou doux, sont autant de moyens permettant de maximiser l'usage de l'énergie et des infrastructures, sous entendu espace public. L'étude apporte des éléments quantitatifs intéressants mais n'apporte pas certains points clés.

Il est remarquable de constater que les auteurs ne mentionnent pas une seule fois la possibilité d'appliquer aux USA et dans le monde en général cette approche intégrée… Si la maximisation de l'usage des 2 richesses clés (énergies et espaces publics/infra) est nécessaire, la question liée à la gouvernance se pose. Comment arbitrer des choix d'usage de l'énergie et d'infrastructure entre transports de marchandises et mobilité des personnes ? Pour qui doit-on réserver l'énergie fossile liquide ? ou l'usage du réseau ferré à 8h ? Sur quelles bases, comment les justifier ?

Lire la suite

Charte Objectif CO2, les transporteurs s’engagent

La charte Objectif CO2 s'inscrit dans une démarche globale de lutte contre le changement climatique et plus précisément de réduction des émissions de CO2, en phase avec les conclusions du Grenelle de l’Environnement.
Elle cible toutes les entreprises de transport pour compte d’autrui et les entreprises ayant une flotte en compte propre, quelle que soit leur taille ou leur activité, ainsi que les véhicules routiers de transport de marchandises ayant un PTAC supérieur ou égal à 3,5 tonnes. Les entreprises s'engagent sur 3 ans dans un plan d'actions concrètes et personnalisées en vue de diminuer leur consommation de carburant et par voie de conséquence leurs émissions de CO2 (principal gaz à effet de serre). Cette démarche fournit aux entreprises un cadre méthodologique cohérent, fiable et reconnu au niveau national, dans le cadre des activités de l'Observatoire Energie Environnement des Transports.

Pour signer la charte et ainsi intégrer la démarche, l’entreprise devra respecter les pré-requis suivants :

Lire la suite

Directive Véhicule Propre et Econome, état d’avancement et un outil facilitateur

Lors de la journée "Bus Propres" organisée par l'ADEME, le GART et l'UTP avec la participation de la Communauté d'agglomération de Limoges Métropole et le Centre d'exploitation Transports en Commun de Limoges (TCL), la transposition de la Directive Véhicule Propre et Econome a été abordée.

Cette Directive, déjà abordée dans ce blog (voir ici), vise, pour tous les marchés publics de véhicules lourds et légers, de donner les moyens de choisir un véhicule économiquement plus cher si il offre des émissions polluantes et/ou une consommation plus faible. Pour cela,  la Directive propose une méthode pour additionner les coûts économiques et les coûts environnementaux. Un site web lui est dédié : www.cleanvehicle.eu

La présentation ci dessous montre l'état d'avancement de la transposition en droit français.

Lire la suite

Le covoiturage, solution à expérimenter pour … maitriser les dépenses départementales

Le rapport réalisé en avril 2010 par Monsieur Pierre JAMET traite des finances des départements. Il donne des exemples d'initiatives et d'expérimentations à lancer. Ainsi "En matière de transport, ouvrir l’expérimentation à une organisation et à une participation financière au covoiturage en lieu et place de certains transports par cars, plus ou moins vides, aux horaires limités pour des raisons de coût. Il ne s’agit pas de systématiser, mais d’offrir la possibilité de faire quelques expériences. La protection de l’environnement, les finances politiques et les relations sociales y trouveraient avantage."

La piste du covoiturage est également reprise dans la conclusion avec de nombreuses propositions concrètes :

"Si le développement de l’offre de transport collectif et son encadrement normatif (notamment en matière de sécurité) vont incontestablement dans le sens du développement durable, les coûts induits pour les départements sont élevés.

La technique du covoiturage, qui se développe de façon spontanée, mériterait d’être fortement encouragée et organisée dans la mesure où elle présente les avantages majeurs suivants :

Lire la suite

L’ADEME lance un Appel à Manifestations d’Intérêt – Déplacements quotidiens des personnes et acheminement final des marchandises

Dans le cadre des investissements d'avenir et du programme "Véhicule du Futur", l'ADEME lance un Appel à Manifestations d'Intérêts (AMI) sur le sujet des déplacements quotidiens des personnes et l'acheminement final des marchandises.

Il s'agit, dans cet AMI, d'innover dans une approche systémique en incluant tous les acteurs de la mobilité : opérateurs de transports publics, constructeurs automobiles, de camion ou de deux roues, gestionnaires d'infrastructures, de route ou de parking, loueurs, banques et assurances, opérateurs de télécommunications, laboratoires de recherche sur les transports, la gestion de données ou la simulation numérique complexe, fournisseurs d'énergies mais également les collectivités et les autorités organisatrices.

Les innovations devront porter sur l'optimisation du système complet, sur les interfaces, pour faciliter, simplifier les passages d'un mode à l'autre, à la fois pour les personnes et les marchandises, pour mieux utiliser nos transports publics, mais également mieux exploiter l'usage des véhicules individuels qui peuvent se partager le temps d'un déplacement. Les territoires d'expérimentation devront jouer un rôle majeur pour fédérer tous ces acteurs, créer des synergies, ou encore partager des données pour en maximiser l'usage.

Lire la suite

Les émissions de CO2 du transports en 2050 aux USA

Une nouvelle étude vient d’être publiée par le PEW Center on Global Climate Change et réalisée par Oak ridge et Argonne National labs. Elle vise à estimer le potentiel de réduction des émissions de CO2 / consommation d’énergies du secteur des transports aux USA à l’horizon 2050.

Trois scénarios sont proposés, mixant des solutions … connues (voir ci-dessous) depuis vraisemblablement plus de cinquante ans : technologies, comportements, politiques publiques, et interactions entre les 3. Ce type d’étude est nécessaire pour acquérir quelques ordres de grandeurs, quantifier l'influence des paramètres clés, pour se rappeler ou connaître les solutions de base, elle n’est plus suffisante pour estimer les émissions de CO2 à moyen et long termes.

Lire la suite

Piaggo réalise la première famille de moteur compatible « Monde »

Dans la suite de la série "qui fera le meilleur GMP de 20 kW ?" et "less is more" (voir ici et ), la récente annonce de Piaggo associé à Ricardo, laboratoire mondial en matière de moteur, est particulièrement intéressante. Piaggo vise à développer et produire une famille de moteur bicylindre Diesel compatible avec plusieurs marchés mondiaux en Europe (Euro 5, la question des NOx pour la version Euro 6 sera délicate) et en Inde (équivalent Euro 4) pour ces véhicules utilitaires avec des puissances de l'ordre de 40-50 kW. Des solutions d'architecture moteur, comme la présence ou non du turbo, sont choisies pour optimiser les compromis technico-économiques dans les différents marchés.

Piaggo2 

New twin-cylinder turbo-diesel designed in partnership with Ricardo is the world’s first engine of this type to be certified Euro 5 emissions compliant – part of a family of new engines spanning Piaggio light commercial vehicles across international markets.

Lire la suite