Archives pour la catégorie jeu

Nike+ Fuel / Nissan Nismo

Déjà présenté (lire Super à 1.6 €/litre, passer à Nike Fuel), Nike Fuel incarne une certaine idée des mobilités actives. Nissan innove avec Nismo Watch, pour être connecté à son véhicule et partager ses mobilités motorisées. D'après vous, qui incarne le mieux les prochains imaginaires ?  


Après le community manager, la future Direction « Expériences Utilisateurs » au cœur de l’entreprise

L’objet s’intègre dans un service
par l’économie de la fonctionnalité dans laquelle la fonction prime sur la
matière. Puis de nombreuses entreprises leaders dans leur domaine ont compris
que les services devaient être valorisés sous forme d’expériences : l’économie
de l’expérience
. Le client devient un invité, l’objectif est de lui
faire vivre une expérience mémorable. Apple, Starbuck, sans doute BMW.

Les invités deviennent des
ambassadeurs de la marque. Les outils numériques et internet permettent de
renforcer cette voie par le biais des réseaux. Les utilisateurs partagent leurs
expériences entre eux, avec la marque, créant ainsi un Univers spécifique dans
lequel la Marque est totalement liée à de nombreux réseaux. Son image se construit alors en partie à
travers les retours d’expériences
(voir le Social
Media Listening Command Center
de DELL). La récente profession du
« community manager » devient indispensable. A l’avant poste
de l’entreprise, il est le lien entre la structure pyramidale et les nombreux
réseaux d’utilisateurs. Pour le moment, il observe comment les utilisateurs
utilisent les produits ou les services, vivent les expériences et en parlent.
Mais il lui manque de nombreux outils …

Lire la suite

Mobilités du futur, bien sûr il y aura ces 2 voies…

Alors que Google couple Google+ (réseau), Google Map et le jeu – merci à F.Bellanger (pourquoi le jeu est une chose sérieuse ? et ), Mercedes présente au CES le tableau de bord du futur. A travers ce tableau de bord, c'est toute la vision d'un constructeur haut de gamme, vers le véhicule "haute couture", connecté.

Bien sûr, il y aura ces deux voies (mobilité servicielle sans possession et véhicule haute couture possédé), mais il pourrait ne plus rester grand chose au milieu …

Lire la suite

Demain, pour éviter d’être virtuel, « en ville sans ma voiture » devra être aussi virtuel …

Comme nous l'avons abordé ici et , le jeu, notamment le jeu vidéo, pourrait être utilisé pour mieux transformer nos actions dans la vie réelle. En effet, d'après Jane Mc Gonigal, nous développons dans nos actions virtuelles des compétences, des savoirs, des réflexes qui nous permettront d'être "meilleur" dans nos actes quotidiens.

En ville sans ma voiture, devenu semaine de la mobilité, incite les citoyens à changer leurs habitudes quotidiennes, à utiliser des modes de transports partagés, publics, doux, actifs. Attendons les retours de cette dernière semaine sur les passages à l'acte (réel), et proposons de nous excercer toute l'année grâce aux jeux (virtuels).

Ainsi Le Hub, dans le cadre d'un projet, développe Ma Micro Planète, décrit ci-dessous.

Lire la suite

Retailtainement

[source] Le nouveau concept du « retailtainement » a pour but de combiner achats et loisirs :

  • En Amérique, premier du genre, Mall of America ouvre l’ère du fun shopping en 1992. Plus de 500 magasins et activités en tous genres accueillent les heureux consommateurs : parc à thème, tunnel sous-marin, activités ludo-environnementales, quêtes magiques, simulateurs de vol, golf …
  • En Afrique du Sud, un centre commercial révolutionnaire est pris d’assaut. Gateway – Theatre of Shopping offre 380 commerces, des loisirs et de la mode en pagaille : cinéma, science & wave centers, gallerie d’art, mur d’escalade, mini parc d’attractions…
  • En Egypte et plus particulièrement au Caire, le centre CityStars associe lui loisirs et complexe hôtelier : 3 hôtels, 1 500 chambres, 16 salles de cinéma, une médiathèque, un parc à thèmes, un bowling, 25 restaurants et cafés ainsi qu’un food-court et un centre médical ; le tout, aux abords de 550 boutiques.
  • En Europe, c’est Dortmund et sa gare qui donnent le « la » : un niveau de loisirs pour deux niveaux de commerces et un court de tennis sur le toit. La France suit avec l’Odyseum à Montpellier et ses 150 000 m2 ludo-commerciaux ou prochainement avec Lyon Confluence.

Le retailtainment, ce fun shopping, séduit de plus en plus ; tant les grandes enseignes que le consommateur, rassuré et plus proche de sa marque. Il devrait bientôt investir nos cinémas ou même nos gares (ferroviaires, routières et maritimes), qui voient en cette dynamique une opportunité d’offrir une nouvelle expérience à leurs voyageurs.

Lire la suite