Archives pour la catégorie living lab

La voie de l’équilibre – Industries, Citoyens, Environnement et Territoires

La situation est clairement critique. D’un de point de vue énergétique, les experts estiment à plusieurs milliards par an les investissements à réaliser pour sortir de la dépendance au pétrole, pour améliorer notre efficacité dans tous les secteurs, dont les transports. Le précédent Schéma National des Infrastructures de Transports issu du Grenelle sera revu, sans doute à la baisse. D’un point de vue économique, les experts constatent la difficulté des industries automobiles dans un marché européen saturé, avec comme sorties possibles le Low cost ou le Premium. D’un point de vue environnemental, les experts soulignent que plusieurs critères en matière de qualité de l’air ne sont pas respectés, les conséquences sanitaires sont déjà connues : plus de maladies, de décès. D’un point de vue social, les citoyens et les entreprises observent que les transports ne s’améliorent pas (congestion, budget), et ne voient pas quel avenir se dessine…

Mais l’avenir dépend directement de nous, de nos choix, et précisément de notre vision de cet avenir. Ce bouclage, traité en profondeur par Jean-pierre Dupuy est essentiel à comprendre. Il nous faut collectivement décrire ce futur crédible et souhaitable – cette voie – qui, parce qu’elle sera partagée, ambitieuse, positive, conduira tous les acteurs à engager les actions qui permettront sa réalisation. La description de cette voie, si elle est bien faite, conduira donc à cette « autotranscendance ».

Lire la suite

L’économie de l’expérience dans le projet européen ELLIOT

Abordé dans un article précédent, l'économie de l'expérience vient "à la suite" de l'économie de la fonctionnalité. Des dispositifs sont créés et mis en oeuvre dans des laboratoires vivants (Living labs) pour que les utilisateurs eux-mêmes concoivent les services et les objets, dans le but de vivre une expérience.

Le projet ELLIOT propose notamment dans le thème de la logistique et de la ville numérique d'utiliser le potentiel de l'internet des objets pour innover et proposer de nouvelles expériences aux citoyens.

Lire la suite

La première ville conçue et réalisée pour expérimenter des systèmes complexes

Réalisée au Nouveau Mexique (USA) à Lea County, cette ville aura d'une superficie de 15 miles carré, n'aura aucun habitant mais représente l'équivalent d'une ville de 35000 habitants. Pegasus Global Holdings porte ce projet sur fonds privés. Cette ville réelle permettra d'expérimenter des systèmes complexes: télécommunication, smart grids, véhicules automatiques sans chauffeur, …

Lire la suite

Les lunettes Google traduisent une évolution millénaire, présentent de nombreux intérêts dans la mobilité et la consommation, et posent de nombreuses questions … philosophiques

La rumeur se confirme (déjà abordé dans 2 précédents articles: ici et ). Google devrait commercialiser fin 2012 des lunettes intégrant les principales fonctionnalités d’un smartphone : téléphone, connexion web, GPS, mémoire, appareil photo, avec une projection des informations sur les verres. Cet objet arrivera d’ici quelques mois, il concentre et cristallise de nombreuses évolutions à venir dans nos rapports au contexte, à l’environnement, aux autres. Il crée également de nouveaux risques qu’il faudra comprendre, débattre et limiter pour profiter des avantages dans de nombreux domaines, ceux des mobilités et des chaînes logistiques.

Ces lunettes rendent visible, à double titre, la façon dont des entreprises comme Google, Facebook ou Amazon, voient le monde qui vient. Petit rappel technologique : tout est décrit ici.

Futur Smartphone ?: L’équipement en téléphone portable et en smartphone indique globalement que ces objets sont acceptés et demandés. Prothèse nomade « parfaite », les lunettes prolongent les tendances millénaires : l’appropriation d’objet portable permettant à l’homme de se déplacer, de s’adapter à son environnement, d’échanger avec les autres des connaissances, des objets ou des savoirs, de pratiquer le troc. Le smartphone que nous appelerons « cerveau externalisé », en référence à Michel Serres, apporte donc ces éléments essentiels au nomadisme dans un monde complexe. Une évolution possible verra donc disparaître l’objet smartphone dans les lunettes et la montre, objets historiques.

Lire la suite

Livre – Transports et Mobilités du Futur, Quelles rencontres pour le 21ème siècle ?

Reprenant plusieurs métanotes, ce livre n’engage que son auteur et non l’institution à laquelle il appartient. L’objet de cette diffusion est de stimuler le débat, d’appeler des commentaires et des critiques, de synchroniser les différents acteurs pour accélérer le passage  à l’action.

Une version du livre au format .pdf est disponible en m'envoyant un courriel à l'adresse : transportsdufutur@gmail.com et en indiquant dans l'objet "rencontre". Des liens sont proposés ci-dessous pour recueillir vos commentaires, avis, propositions, idées … Une version au format .epub est en cours de réalisation pour une lecture numérique hyperliée.

Lire la suite

Connaitre, Choisir, Changer, Comprendre, Synchroniser, Co-concevoir, Fabriquer les Transports du Futur – Tout en 1

Tentative de synthèse dans ce schéma ci dessous.

Utiliser le meilleur des 2 mondes numériques et physiques pour concevoir de nouvelles solutions de mobilité, hyper-efficaces, répondant aux besoins de chaque utilisateur, partageable, réparable, re-configurable, matérialisées le plus tard possible et le plus près possible du marché :

Bienvenue dans l'ère de la rareté matérielle et de l'intelligence collective infinie. Vos commentaires, avis, compléments sont précieux (les déposer en commentaire).

Accéder directement au schéma (liens hypertexte dans les cadres rouges): Téléchargement Les2mondes

PSA, Total, SNCF et Orange s’associent pour soutenir la mobilité durable – Premières pièces d’un puzzle à construire ensemble ?

Cette annonce récente est positive pour le secteur des transports et de la mobilité en France. Ainsi, Ecomobilité Ventures disposera d’un capital de 30 millions d’euros afin d’investir dans de jeunes entreprises innovantes.

" Pour SNCF, Orange, PSA Peugeot Citroën et Total, il s’agit de contribuer à l’émergence d’un nouvel écosystème des mobilités, au-delà des frontières sectorielles habituelles. Les nouvelles formes de mobilité durable, stimulées par l’évolution rapide des technologies et des usages, mobilisent des savoir-faire complémentaires. Associer la capacité d’innovation de jeunes entreprises à l’expertise et l’expérience des industriels partenaires d’Ecomobilité Ventures favorisera le développement de solutions nouvelles et durables.

Ecomobilité Ventures prendra des participations minoritaires dans des entreprises européennes, en phase d’amorçage ou de développement, qu’il accompagnera dans la durée. Les secteurs ciblés seront ceux de la mobilité durable (produits, services, technologie) et des cleantechs en relation avec la mobilité. Il s’agira de jeunes sociétés proposant des offres capables de répondre à différentes problématiques liées à ce sujet. Elles devront démontrer leur capacité à atteindre une rentabilité économique, de façon autonome, en s’appuyant sur un modèle d’affaire robuste et avoir ainsi le potentiel pour devenir des leaders sur leurs segments de marché."

Pour chaque industriel partenaire du fond, les objectifs sont clairs : assurer un service porte à porte pour la SNCF, apporter les TIC dans les transports puis dans les smart cities pour Orange (voir ICI les opportunités et les risques des Smart Cities), développer des solutions de mobilité adaptées aux territoires pour PSA et Total. Mais est ce qu'en dehors des start-up connues actuellement dont la plupart des produits/services peinent à se développer, ce type de fond saura capables de susciter l'innovation, de permettre un changement d'échelle ? Qu'est ce qu'un modèle d'affaire robuste dans ce domaine à la croisée du transport collectif, individuel, public et privé ? Ne doit-on pas, en même temps, inventer d'autres critères de jugement et de sélection ? Comment associer les usagers et les collectivités à ce processus de sélection ?

Lire la suite