Archives pour la catégorie logistique

La logistique du futur

Le transport de marchandises est le reflet visible de notre mode de vie. Nous sommes ce que nous achetons, ce que nous mangeons. Nous partirons de deux citations de A.Tocqueville et A.Smith pour tenter de comprendre les tendances de fond dans le domaine de la logistique pour les poursuivre en intégrant des innovations venant du numérique.

Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres. Tocqueville, De la démocratie en Amérique 1835.

 « Peu importe que les autres convoitent ce qui ne mérite pas d’être convoité, ce qui compte c’est le regard de convoitise lui-même. C’est de ce regard que, sans le savoir, chacun est friand ». Reprenant un des pères de l'économie, Adam Smith, et son ouvrage Théorie des sentiments moraux, J-P.Dupuy, dans l’avenir de l’économie, nous rappelle que les agents économiques (nous) croient poursuivre l'utilité (bien être matériel), mais en fait, ils recherchent « le regard des autres », l'approbation. Ce « mensonge collectif à soi-même » est profond, d'autant plus que les agents sont dans l’opacité sur leurs propres motivations et sur celles des autres.

Notre consommation de biens matériels semble être une tendance de fond bâtie sur l’individualisme et un mensonge collectif à soi-même, tout en essayant de réduire les impacts collectifs. Pour répondre à ce « besoin », des professionnels ont développé et industrialisé des processus complexes permettant aux matières premières, puis aux produits intermédiaires et finis, de parcourir des procédés de fabrications industriels devenus mondiaux pour arriver aux bons destinataires. La logistique rassemble ces processus. Quelles évolutions peut-on attendre ?

Lire la suite

Août 2023, HyunCook déploie ses services de mobilité et remporte de nombreux appels d’offre dans plusieurs mégalopoles.

Ce conglomérat asiatique n’avait pourtant aucun lien avec l’industrie automobile dix ans auparavant. Mais le contexte a bien changé, et les contraintes économiques et énergétiques sont tellement fortes aujourd’hui.

Fukushima a sans doute joué un rôle de catalyseur. Le Japon a été obligé d’inventer des moyens profondément différents d’économiser de l’énergie rapidement dans tous les domaines, notamment dans le secteur du bâtiment, en s’appuyant sur des technologies existantes mais en améliorant fortement l’efficacité des systèmes. HyunCook a été alors un des pionniers à réinterroger les appareils électroménagers pour concevoir le premier système serviciel culinaire.

Lire la suite

La Logistique by Amazon : Work Hard, Have Fun, Make History

Enorme (70 000 m2), cet entrepôt de Saran (Loiret) où en ce moment 2 000 personnes travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, est censé disposer d’au moins un exemplaire de chaque produit vendu par le géant du commerce en ligne. C’est dire ! Visite de cet endroit très particulier

Reportage-chez-amazon-france-953243


Lire la suite

Livre – Transports et Mobilités du Futur, Quelles rencontres pour le 21ème siècle ?

Reprenant plusieurs métanotes, ce livre n’engage que son auteur et non l’institution à laquelle il appartient. L’objet de cette diffusion est de stimuler le débat, d’appeler des commentaires et des critiques, de synchroniser les différents acteurs pour accélérer le passage  à l’action.

Une version du livre au format .pdf est disponible en m'envoyant un courriel à l'adresse : transportsdufutur@gmail.com et en indiquant dans l'objet "rencontre". Des liens sont proposés ci-dessous pour recueillir vos commentaires, avis, propositions, idées … Une version au format .epub est en cours de réalisation pour une lecture numérique hyperliée.

Lire la suite

Après CasinoAuchanLeclercCarrefour Drive … Amazon Flow + Tesco + Drive + BetterPlace

Les solutions Auchan, Leclerc, Carrefour ou Casino Drive … se développent, complétant la palette d’imbrication du monde physique (les marchandises) avec le monde numérique. Le point de rencontre entre la marchandise et la personne, se déplace entre l’intérieur du magasin (achat classique) et le domicile du particulier (achat internet et livraison), quelque part sur un parking …

Cette voie hybride associe d’une certaine façon l’internet et la logistique. Mais il s’agit d’une première version pensée par les « commerçants classiques ». Ils n’ont pas repensé l’intégralité de l’expérience proposée au consommateur, ils complètent leurs offres actuelles.

Mais d’autres, comme Amazon, voient le monde différemment. Amazon Flow permet d’offrir une expérience d’achat totalement nouvelle :

Lire la suite

L’avenir de l’énergie dans les transports, Amazon Energy Service

Bien entendu, ceci n’est que pure fiction …

2023, Amazon Energy Service domine la distribution de carburant et d’énergie en Europe et dans de nombreuses régions du monde. Start up il a 10 ans, Amazon Energy Service est devenu l’un des principaux interlocuteurs des clients finaux : professionnel puis, depuis peu, particulier. Comment concurrencer les poids lourds du pétrole, du gaz ou de l’électricité, ou la grande distribution ? Amazon Energy Service (AES) ne les a concurrencés, AES les a utilisés pour proposer aux clients ce qu’ils demandaient depuis longtemps : des solutions simples, performantes pour réaliser leurs activités, tout en connaissant et maîtrisant les coûts, leur temps et les émissions générées. AES a tout simplifié en repensant l’écosystème, en plaçant le client au centre et en lui donnant le pouvoir, en devenant la plateforme incontournable de la distribution d’énergies pour les transports, en permettant même à ses concurrents à vendre du carburant dans son réseau, en instaurant une transparence totale. « Vendre du carburant » en 2012, devient en 2023 « Maximiser l’usage de chaque molécule de pétrole, de gaz ou de biomasse en offrant des solutions de mobilité/immobilité permettant de réaliser son activité, tout en accédant à la connaissance de la totalité des émissions générées par sa mobilité/immobilité ».

Lire la suite

Indice de Performance de la Logistique par pays – World Bank

La Banque Mondiale vient de publier la seconde édition du Logistics Performance Index (LPI) développée avec l'aide des logisticiens et de partenaires académiques. L'objectif est de déterminer par pays, plusieurs indicateurs pertinents liés aux transports, aux infrastructures, aux modes d'organisation, aux modèles économiques, puis de les aggréger dans un indicateur global. Cet indicateur vise à refléter la performance de la chaîne logistique dans son ensemble. Pour un même niveau de revenu par habitant, une meilleure chaîne logistique apporte jusqu'à 1% sur le PIB et 2% de commerce supplémentaire.

Ces données sont utiles à la fois pour les acteurs économiques et les gouvernements pour améliorer et faciliter le commerce international, et investir dans les domaines les plus faibles. La France est ainsi classée 17ème (avec une note faible pour les ports) :

LpiLa performance de la chaîne logistique est bien stratégique pour de nombreux acteurs :

  • Les acteurs économiques "producteur-transformateur" pour lesquels la chaîne logistique joue sur la rentabilité, la qualité des produits/services, les indicateurs RSE. Et si demain, la bonne/mauvaise performance de la chaîne devenait un paramètre clé dans la décision de délocalisation vers des territoires plus efficaces ? obligeant les acteurs publics ?
  • Les acteurs publics pour lesquels la chaîne logistique est un paramètre important en matière d'attractivité du territoire d'une part, de création d'emplois, et de qualité de vie des habitants.
  • Les citoyens pour lesquels la chaîne logistique joue directement ou indirectement sur la qualité de vie en matière d'accès aux produits/services, d'infrastructures utilisables également pour la mobilité des personnes.

Pour un territoire, l'amélioration de la chaîne logistique nécessite à la fois des actions verticales (par produit/service, par prestataire logistique…), des actions horizontales (par zone géographique, par type d'infrastructure…), et de nouveaux modes de gouvernance. Comment déciderons nous l'implantation des dépôts logistiques ? Est ce sur la base de critères locaux, nationaux, un mix ?

D'une façon plus générale, les biens les plus précieux à optimiser sont, à priori, les infrastructures et l'énergie. Comment choisirons nous en matière de priorité entre un train de fret et un TER à 8h00 ? A qui réservera-t-on le gazole (VP ou camion) ? Comment justifiera-t-on ces choix ?