Archives pour la catégorie low cost

DS5, ultra low cost et Toyota Fun Vii (future mobility drive)

Alors que Citroën lance sa DS5, Renault annonce le développement de véhicule dit "ultra low cost" et Toyota présente sa vision 20XX avec Fun Vii. Ces 3 approches confirment les tendances majeures identifiées il y a maintenant plus de 3 ans. Une scission majeure s'opère entre :

  • la voiture vêtement de mode, au renouvellement accéléré, ici la DS5. Cette voiture porte les concepts d'un objet de mode, "le luxe à la française". L'article indique néanmoins le besoin d'associer à l'objet des services à la hauteur, pour proposer d'entrer dans un Univers,
  • l'objet fonctionnel portant le nom d'ultra low cost. Renault après le succès de Dacia poursuit dans le coeur de métier d'un constructeur, répondre à l'évolution de tous les besoins. Ici, répondre au plus près des besoins fonctionnels, réduire les prestations optionnelles et accessoires. Dans ce cas, peu d'élément sur des services associés… Et pourtant, pourrait-on y réfléchir un instant ?

Lire la suite

Les Transports du Futur – une présentation synthétique

Ultra Low Cost + Open source, la voie ?

Reprenant les deux excellentes images du blog de François Bellanger – Transit City, Et si c'était là que s'inventait l'ultra low cost du futur ? Je rajoute une vidéo sur TED, d'un bricoleur de génie Marcin Jakubowki, qui propose, ni plus ni moins, un wiki pour créer les 50 machines principales (tracteur, moissonneuse, …) d'une communauté avec vidéo, tutorial, notices … : Open Source Ecology. Et ce n'est que la première étape d'un projet consistant à écrire un ensemble d'instructions pour un village autogéré entier (coût de départ: $10 000).

Utilisant l'open source, les outils de collaboration étendus, l'intelligence collective globale, l'individu peut alors co-concevoir, co-construire "ensemble de façon autonome" des produits parfaitement adaptés utilisant des sources locales, réparables, recyclables. Et à ce jeu là, il est sûr que l'art du bricolage n'est forcément là où l'on croit… Qui sera capable de mettre en mouvement les créateurs ?

Lire la suite

Piaggo réalise la première famille de moteur compatible « Monde »

Dans la suite de la série "qui fera le meilleur GMP de 20 kW ?" et "less is more" (voir ici et ), la récente annonce de Piaggo associé à Ricardo, laboratoire mondial en matière de moteur, est particulièrement intéressante. Piaggo vise à développer et produire une famille de moteur bicylindre Diesel compatible avec plusieurs marchés mondiaux en Europe (Euro 5, la question des NOx pour la version Euro 6 sera délicate) et en Inde (équivalent Euro 4) pour ces véhicules utilitaires avec des puissances de l'ordre de 40-50 kW. Des solutions d'architecture moteur, comme la présence ou non du turbo, sont choisies pour optimiser les compromis technico-économiques dans les différents marchés.

Piaggo2 

New twin-cylinder turbo-diesel designed in partnership with Ricardo is the world’s first engine of this type to be certified Euro 5 emissions compliant – part of a family of new engines spanning Piaggio light commercial vehicles across international markets.

Lire la suite

Les 10 Notes de synthèse – Mobilités 2.0 ou les multimodalités fluides en temps réel

Ces MétaNotes synthétisent les idées, propositions, tendances de plusieurs notes. Elles donnent un fil conducteur, et servent de balises pour favoriser la réflexion, l'émergence des Transports du Futur, des mobilités 2.0. La plupart des thèmes majeurs sont traités, du citoyen aux entreprises, des personnes aux marchandises, des technologies aux modèles économiques. Pour que ces solutions soient plus robustes aux crises à venir, sans attendre de révolution par les seules technologies, nous devons mieux utiliser nos solutions, innover dans les usages, dans les modes de gouvernance, dans les modèles économiques.

En quelques années, internet a rendu possible la mise en réseaux de compétences élargies, mais également "la collecte" d'innovation venant des citoyens, la compréhension et le pilotage de système complexe comme les transports. Nous développons ensemble une nouvelle forme d'intelligence, plus collective, plus globale.

Tous vos commentaires seront intéressants et importants pour compléter, revoir ou corriger ces notes. Pour construire ensemble de nouvelles mobilités dans ce monde fini de connaissances infinies.

Créativité et innovations dans les territoires, plus dans les usages que dans les technologies

Le rapport « Créativité et innovation dans les territoires » est le fruit du groupe de travail présidé par Michel Godet, commun au Conseil d’analyse économique (CAE), à la Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (Datar) et à l’Académie des technologies.

Le groupe s’est intéressé, non seulement à l’économie de production, aux pôles de compétitivité à vocation exportatrice, mais aussi à l’économie de consommation, aux pôles d’attractivité qui dépendent de la qualité de vie et de services des territoires. Il s’est agi d’identifier et de faire connaître les nouvelles formes d’innovation de toute nature qui peuvent améliorer ces deux dimensions du développement des territoires, compétitivité et attractivité.

La réflexion du groupe a mis en évidence, d’une part, ce qui est nouveau : innovation high-tech, mais aussi low-tech ou les deux à la fois (nouvelles technologies ou nouveaux usages de cette technologie, par exemple, internet et vie locale, seniors, éducation, santé, etc.) ; d’autre part, l’innovation dans ce qui existe déjà : par exemple, le tourisme, les services aux personnes, la modernisation des services publics locaux, etc.

À l’origine des trois-quarts des innovations des entreprises, on ne trouve pas la science pure, mais les clients, les fournisseurs et les salariés. Le high-tech doit s’appuyer sur des innovations dans les organisations, la gouvernance, la formation, le management. À niveau comparable, c’est la créativité dans les usages des technologies qui démultiplie l’innovation et fait la différence entre les entreprises.

Sur le sujet des mobilités, cela rejoint complétement les propositions d'innovations dans les usages apportés par les TIC, dans de nouveaux modes de gouvernance et d'autorités des transports, dans le partage de nouvelles données permettant de créer de nouveaux services.

Lire la suite

Comment faire un VE à 6000 euros ? et surtout pourquoi ?

Produite et conçue en Pologne avec des caractéristiques basiques, mais largement suffisantes pour un déplacement en milieu urbain ou périurbain, ce VE pourrait préfigurer les futurs véhicules intégrés dans des services de mobilité. Pour mémoire, une étude ADEME – IFP (voir ici) a déterminé la puissance nécessaire pour un véhicule urbain, et comparer à isoperformances véhicules électrique et thermique. La capacité à concevoir et produire un VE à 6000 euros est acquise, il s'agit également de produire simultanément l'écosystème dans lequel ce type de véhicule s'inscrit. En effet, peu de ménages (voir ici) pourront acquérir ce véhicule que l'on peut qualifier de mono-usage (avec lequel on ne peut pas tout faire) en complément d'un véhicule standard thermique. Ce type de véhicule électrique à bas prix pourrait donc se développer dans des offres de mobilités globales.

Polish firm Romet presented at Intermot 2010 in Cologne a prototype of small neighborhood electric car (NEV) named 4E (Electric, Economic, Ecologic, Easy). The 4E may go into production in 2011, mainly for Western European markets.

Lire la suite