Archives pour la catégorie normalisation

La logistique du futur

Le transport de marchandises est le reflet visible de notre mode de vie. Nous sommes ce que nous achetons, ce que nous mangeons. Nous partirons de deux citations de A.Tocqueville et A.Smith pour tenter de comprendre les tendances de fond dans le domaine de la logistique pour les poursuivre en intégrant des innovations venant du numérique.

Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres. Tocqueville, De la démocratie en Amérique 1835.

 « Peu importe que les autres convoitent ce qui ne mérite pas d’être convoité, ce qui compte c’est le regard de convoitise lui-même. C’est de ce regard que, sans le savoir, chacun est friand ». Reprenant un des pères de l'économie, Adam Smith, et son ouvrage Théorie des sentiments moraux, J-P.Dupuy, dans l’avenir de l’économie, nous rappelle que les agents économiques (nous) croient poursuivre l'utilité (bien être matériel), mais en fait, ils recherchent « le regard des autres », l'approbation. Ce « mensonge collectif à soi-même » est profond, d'autant plus que les agents sont dans l’opacité sur leurs propres motivations et sur celles des autres.

Notre consommation de biens matériels semble être une tendance de fond bâtie sur l’individualisme et un mensonge collectif à soi-même, tout en essayant de réduire les impacts collectifs. Pour répondre à ce « besoin », des professionnels ont développé et industrialisé des processus complexes permettant aux matières premières, puis aux produits intermédiaires et finis, de parcourir des procédés de fabrications industriels devenus mondiaux pour arriver aux bons destinataires. La logistique rassemble ces processus. Quelles évolutions peut-on attendre ?

Lire la suite

Publicités

Propositions d’actions prioritaires – ATEC ITS – Directive européenne ITS

Les principales actions proposées par les acteurs français sont reprises ci dessous :

Domaine 1 : Information voyageur / utilisation optimale des données relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements

  • Valider l’application des normes dans les systèmes actuels et futurs (mise en place d’outils de certification avec identification de différents niveaux de qualité, créer et diffuser un cadre pour les producteurs de données afin d’homogénéiser la manière dont sont renseignées les données, expérimenter des services d’IMM dans 3 villes test)
  • Faciliter l’accès aux données transports, qu’elles soient publiques ou privées (définir les modalités d’échanges entre fournisseurs de données et fournisseurs de service, mettre en place une bourse d’échange qui renseigne ou qualifie les données)
  • Sensibiliser les décideurs et le grand public sur les apports des ITS (initier une collecte de statistiques pertinentes au sein des études CONDUITS et 2DECIDE ; diffusion des indicateurs de performance des ITS, des ratios coût/efficacité, des retours sur investissements (ROI) ; mise en place d’un observatoire par l’AFIMB)
  • Garantir la qualité des données et des services (qualifier l’information voyageurs multimodale en termes de fiabilité, à recouper avec la notion de « product liability » ; construction de labels qualité ; communiquer sur les fournisseurs de données de qualité pour challenger les fournisseurs)

Lire la suite

La normalisation Européenne au service des VE à Sophia Antipolis

L'ETSI à Sophia Antipolis et les organismes européens de normalisation CEN et CENELEC élaboreront un système de chargement commun pour les véhicules électriques

Les organismes européens de normalisation (CEN, CENELEC et ETSI) vont élaborer un système de chargement commun pour les voitures, les scooters et les bicyclettes électriques.

M. Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne, a remis LE 29 juin au président de CENELEC, M. David Dossett, à la directrice générale de cet organisme, Mme Elena Santiago Cid, et au président de l'assemblée générale de ETSI, M. John Philips, un mandat de la Commission européenne pour l’élaboration de la norme appropriée.

La nouvelle norme doit garantir que tous les types de véhicules électriques et leurs batteries sont chargés de manière sûre et facile dans tous les États membres de l’UE.

Grâce à ce mandat, les prises et les connecteurs suivront la même norme dans toute l’Europe, ce qui apportera une vraie solution européenne quel que soit le pays ou la marque. La Commission attend que cette norme soit prête au plus tard à la fin du premier semestre 2011.

M. Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire à l’industrie et à l’entrepreneuriat, a déclaré:

«Les voitures électriques ne sont plus un concept abstrait. Elles circuleront sur nos routes dans un avenir proche. Pour ouvrir la voie à leur succès commercial, nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir des systèmes incompatibles aboutissant à une fragmentation du marché européen. Une approche commune est donc importante tant pour les entreprises que pour les consommateurs européens et permettra à l’UE de devenir numéro un mondial dans ce secteur.»

Dans sa communication du 29 avril 2010, la Commission européenne a établi une feuille de route pour un cadre cohérent encourageant la mise sur le marché de véhicules rechargeables électriquement. Dans le cadre de cette stratégie, le mandat que la Commission confie maintenant au CENELEC, au CEN et à l’ETSI d’élaborer une solution européenne commune pour le rechargement des véhicules électriques est essentiel.

Ce mandat a trois objectifs:

· faire en sorte que les véhicules électriques puissent être rechargés de manière sûre par leurs conducteurs;

· garantir que les chargeurs de véhicules électriques (y compris leurs batteries amovibles) peuvent fonctionner avec les points d’approvisionnement électrique et tous les types de véhicules électriques. Cela permettrait aux utilisateurs de recharger leurs véhicules électriques n’importe où dans l’UE au moyen du même chargeur;

· demander aux organismes de normalisation d’envisager le «rechargement intelligent», permettant aux utilisateurs de recharger leurs véhicules pendant les périodes creuses pour obtenir le prix le plus bas et l’utilisation la plus rationnelle possible de l’énergie.

 

La conception de la norme européenne prendra en considération les activités en cours des forums de normalisation internationaux. La Commission européenne continuera de travailler en étroite coopération avec les organismes de normalisation et l’industrie pour assurer l’élaboration en temps utile de la norme.