Archives pour la catégorie TC

Une brève histoire de l’avenir des Transports

N'ayant pas su s'intégrer dans le numérique nomade porté par la multitude, certains, comme DELL ou NOKIA s'engagent dans des mutations profondes de leur modèle d'affaires. Pour cela, ils sont prêts à déplaire aux marchés et à certains clients trop axés sur le court terme, mais se fixent des objectifs à long terme. D'autres, comme Kodak, avaient voulu conserver leur rente le plus tard possible et ont disparu.

Explorons les différents intervenants du monde des transports pour identifier les forces et les faiblesses de chacun et établir le portrait robot d'un potentiel leader des mobilités dans un monde numérique. Avant tout, ce leader devra être totalement en empathie avec les usagers, avec les collectivités, pour comprendre, avec tous ces sens, les expériences vécues. Ce préalable devient indispensable pour être capable de séduire la multitude, lui proposer des produits et des services sans pollution, sans dommage, sans perdant, l’amener à communiquer de plus en plus de données (jugées aujourd’hui privées), puis pour certains, réussir à les impliquer pour co-concevoir les prochains services.
Il faudra pour cela explorer vos vraies richesses.

Tous les acteurs du transport ont une histoire singulière, des temporalités spécifiques, des modèles d'affaires et des capacités d'innovations qui leur sont propres. Il faut les connaître en détail pour mieux les dépasser. Les gagnants de demain seront ceux qui auront évolué, se seront remis en question, quitté leur position stable, pris des risques, échoué, questionné leur organisation, questionné leur modèle d'affaires, questionné leur capacité à connaître les besoins de la multitude. Dans tous les cas, il est nécessaire dès aujourd'hui de former un équipage pour explorer votre futur.

Lire la suite

Contribution de l’ADEME aux visions énergétiques 2030 & 2050

Cette année 2012 a notamment été consacrée à l'élaboration de visions énergétiques pour tous les secteurs dont les Transports. Ces projections aux horizons 2030 et 2050 ont été construites selon des méthodes spécifiques détaillées dans le document ci-dessous.

Pour la mobilité des voyageurs et le transport de marchandises, des approches systémiques ont été mises en oeuvre. Des gisements importants d'économies d'énergies sont accessibles dans les technologies, mais également dans les usages. Un paramètre clé a évolué : le remplissage des véhicules. En associant progrès techniques et en augmentant le remplissage des véhicules (lourds et légers, personnes et marchandises) nous sommes capables d'atteindre le facteur 4. L'atteinte du facteur 4 nous permet alors d'utiliser massivemment de "nouvelles" énergies pour les transports : Biogaz, GNV, biocarburants liquides 2ème génération et électricité.

Faire du remplissage au objectif de recherche majeur

Dès lors il faut tout engager pour améliorer le remplissage de nos véhicules. Il s'agit de (beaucoup) mieux utiliser les flux de sièges libres qui circulent. Tous les services de mobilités y participent. Tous les modes collectifs y participent. Tous les modes actifs y participent. Il faut sortir progressivement de la possession exclusive de l'automobile. Une 3ème voie est proposée dans cet exercice de prospective : La voiture servicielle, celle qui va lier tous les modes.

Cette 3ème voie est le fruit de nombreux échanges engagés depuis près de 4 ans avec tous les acteurs. Elle se retrouve dans de nombreux documents de stratégie rédigés dans des instances nationales : PIPAME (pdf et ppt), Centre Analyse Stratégique, Académie des Technologies et dernièrement CESE

Le numérique permet d'abaisser de nombreuses barrières et rend les objectifs, inscrits dans la vision ADEME, crédibles et souhaitables. Les usages "intelligents" de l'automobile et la multimodalité doivent devenir des sujets de recherche tout aussi soutenus et nobles que la voie technologique.

Lire la suite

Semaine Européenne de la Mobilité – Guide des bonnes pratiques 2010

The 2010 Best Practice Guide has been released. This document has been designed to promote best practice in European cities and towns. It gathers the good examples in 11 eleven cities in Europe.

Good practice examples (nothing in France …) :

  • Gävle (Sweden),
  • Ivanic-Grad (Croatia),
  • Leon (Spain),
  • Budapest (Hungary),
  • Rome (Italy),
  • Stockholm (Sweden),
  • Eindhoven (The Netherlands),
  • Östersund (Sweden),
  • Sundsvall (Sweden),
  • Tronheim (Norway),
  • Salburg (Austria).

Et si la Chine inventait ses propres TC ?

A big concern on top of urban transportation planner’s mind is how to speed up the traffic: putting more buses on the road will jam the roads even worse and deteriorate the air; building more subway is costly and time consuming. Well, here is an cheaper, greener and fast alternative to lighten their mind up a bit: the straddling bus, first exhibited on the 13th Beijing International High-tech Expo in May this year. In the near future, the model is to be put into pilot use in Beijing’s Mentougou District (bjnews). (The official site of the high-tech expo put it as 3D fast bus, which I think is more confusing, for now I’ll just call it the straddling bus.)

子11

Proposed by Shenzhen Hashi Future Parking Equipment Co., Ltd, the model looks like a subway or light-rail train bestriding the road. It is 4-4.5 m high with two levels: passengers board on the upper level while other vehicles lower than 2 m can go through under. Powered by electricity and solar energy, the bus can speed up to 60 km/h carrying 1200-1400 passengers at a time without blocking other vehicles’ way. Also it costs about 500 million yuan to build the bus and a 40-km-long path for it, only 10% of building equivalent subway. It is said that the bus can reduce traffic jams by 20-30%.