Archives du mot-clé assurance

La donnée, nouveau carburant renouvelable – quelle taxe ? pourquoi ?

Deloitte vient de publier une synthèse sur l'open data en Angleterre qui permet de bien présenter les principaux flux de données et d'euros, de comprendre les mécanismes à la fois simples et complexes et de présenter les acteurs en présence ainsi que les nouveaux métiers. De tout cela, il faut se former pour prendre une place active et inventer les futurs modèles d'affaires rendus possibles (comme par exemple en lisant ceci). Quand le numérique bouleverse tant de situation, de modes de communication et d'échanges, il ne faut pas vouloir lui "brancher" des solutions du passé. Le schéma ci dessous est alors fort utile :

Uk_data

L'idée de taxer "simplement" les données comme on taxe un produit apparaît comme une idée à revoir/compléter en prenant en compte l'intégralité du système et notamment les bénéfices individuels et collectifs engendrés par les changements d'usage rendus possibles par les données et autres API. Donc la taxe aussi ne sera pas "simple"…

Lire la suite

Et si le vélo reprenait sa place dans la bataille de la route

Arnaud Passalacqua indique dans son ouvrage La Bataille de la route que la principale stratégie consiste effectivement à s'assurer un territoire rigide et bien à soi. Donc à abandonner ce qui caractérise les systèmes de mobilité : leur souplesse. Ce livre intéressant propose une plongée dans le monde violent de la mobilité, sur tous les territoires. Enjeu de la bataille, l'espace public, voit se nouer alliances et oppositions entre les modes de transport.

L'espace public est bien une zone de combat pour ceux qui sont minoritaires en nombre et en masse : vélo, 2 roues motorisés. L'espèce principale, le véhicule à quatre roues, a façonné les voiries. Même si sa place est en réduction dans certaines villes, elle reste largement dominante. Pourtant des signaux faibles indiquent qu'un renversement est possible. Il partira des cyclistes eux-mêmes, ne demandera pas d'infrastructure et trouvera auprès des assurances un formidable allié.

Lire la suite

Prix du carburant et Obésité – étude aux USA

Pour Dr. Charles Courtemanche, l'augmentation de l'obésité dans les années 90-2000 est fortement liée au faible prix du carburant ayant entraîné une augmentation des distances parcourues en véhicule. En conséquence, cet économiste de l'Université de Caroline du Nord a estimé (voir étude) qu'en augmentant le prix du carburant d'un dollar, cela pourrait permettre de réduire le taux d'obesité de 10% et d'économiser 11 Milliards de dollar. 

Une autre étude récente confirme ce lien obésite/mobilité motorisée même si l'obésité n'est pas expliquée par ce facteur seul. Le graphique est assez parlant :

Lire la suite

L’accès à de nouvelles données, risques et opportunités

Cet article de Forbes détaille les évolutions de comportement des compagnies d’assurances américaines induits par le numérique et la disponibilité de larges quantités de données concernant les consommateurs. Ce point lié aux questions de la surveillance a déjà été abordé dans des articles précédents (métaNote sur la surveillance et article sur l’origine des assurances). Il s’agit, dans cet exemple, du lien entre alimentation et santé, entre aliments peu recommandables car nocifs pour la santé et coûts financiers des conséquences de ces « choix » alimentaires. L’exemple est saisissant : les compagnies d’assurances utilisent de plus en plus les informations contenues dans les cartes de fidélité des magasins de grandes distributions pour apprendre, identifier et suivre les consommateurs selon leurs pratiques.

Bonus/Malus généralisé ?

Les conséquences de « choix » individuels alimentaires étant en partie collectif par les coûts engendrés en matière de santé publique, les assureurs cherchent à mieux connaître les pratiques pour instaurer à l’image de la sécurité routière des principes de bonus/malus. Pour cela, de nouveaux liens s’instaurent avec d’autres sociétés comme la grande distribution pour accéder aux données permettant de comprendre, d’augmenter son savoir, d’établir des outils de suivi et d’analyse. Le mot autorité signifie « savoir augmenté », tout se joue donc bien dans l’accès à de nombreuses données dans des domaines variés pour construire de nouveaux savoirs.

Le président de l’entreprise de data mining qui développe les outils d’analyse indique que lui-même, fait déjà attention et n’achète plus de sucrerie avec sa carte mais uniquement en liquide.

Mais ces pratiques ouvrent, pour tous les domaines dont les transports et la mobilité, de nombreux risques. Les données liées à mes pratiques ne m’appartiennent-elles pas ? Ne devrait-on comme en Angleterre (my data) et récemment en France (la Fing avec mes infos) à minima avoir accès à toutes les données nous concernant posséder par les entreprises ? Qui établira les règles de bonus/malus ? Sur la base de quels paramètres ?

Tout est à inventer …

Alors que le numérique et le « data deluge » ouvrent des opportunités sans précédent pour, collectivement, construire de nouveaux outils pour améliorer nos pratiques et augmenter l’intelligence collective, ce type d’exemple risque de condamner ces possibilités. Accéder à ces nouveaux savoirs sera à la fois indispensable pour être plus résilient et plus efficient, mais cela nécessite également d’inventer en même temps de nouvelles règles, de nouvelles lois, pour réduire au maximum les risques.

Les boites noires dans les voitures américaines projètent, une nouvelle fois, les USA aux avant-postes des mutations du secteur des transports

Un malin génie rendit visite au président d’un certain pays et lui proposa le marché suivant : « je sais que votre économie est languissante. Je suis désireux de vous aider à la raffermir. Je puis mettre à votre disposition une invention technologique fabuleuse, qui doublera votre production intérieure brute (PIB) et le nombre d’emploi disponibles. Mais il y a un prix à payer. Je vous demanderai chaque année la vie de 20 000 de vos concitoyens, dont une forte proportion de jeunes gens et de jeunes filles ». Le Président recula d’effroi et renvoya son visiteur sans ménagement. Il venait de rejeter l’invention de … l’automobile.

Cet extrait du dernier livre de Jean-Pierre DUPUY, l’avenir de l’économie, est régulièrement discuté dans l’enseignement de droit de l’Université de Yale, aux Etats-Unis. Le problème que cette fable met en scène est un dilemme moral classique : il s’agit de savoir si des victimes innocentes peuvent être sacrifiées sur l’autel du bien collectif. Jean-Pierre DUPUY l’aborde sous l’angle philosophique dans son livre passionnant. Mais nous traiterons ici d'une décision récente du Sénat américain qui nous indique comment la société américaine cherche rendre acceptable cette question morale.

Lire la suite

Super à 1.60 euro/litre, passer à Nike Fuel

Nike-fuelband

Bien sûr, ce bracelet en plastique n'a rien à voir avec une automobile, et Nike n'est pas un acteur majeur des transports. Et pourtant … rassemblons quelques technologies existantes, rappelons quelques tendances de fond. 

Lire la suite

Obésité, quand l’automobile devient un pharmacone

Le choix du mode de transport, ou l'absence possible de choix, impacte notamment la santé. L'obésité ou encore le diabète deviennent alors des traceurs de l'usage excessif de l'automobile. Quand l'automobile devient un pharmacone, à la fois drogue et solution selon la dose. 

Ce sujet du lien santé/mobilité a déjà été abordé dans ce blog sous différents aspects (voir ici). Si les tendances se poursuivent, certains acteurs comme les assurances vont imposer via des systèmes bonus/malus de pratiquer des activités physiques, changer d'alimentation en utilisant massivement des technologies de contrôle pour accéder à certaines données.

Les cartes ci dessous montrent également l'importance de représenter les faits, de croiser certaines données, pour améliorer nos connaissances et donc nos choix. Voir également l'excellent outil Housing+Transportation couplant les données coûts des transports et de l'habitat.

Lire la suite