Archives du mot-clé holoptisme

Quel est l’objet lien de votre projet : la peur, la proie ou l’Art ?

La description d’un projet
« innovant » est toujours révélatrice des dynamiques mises en œuvre
par les partenaires, et en général des finalités réelles de cette innovation.
Est-ce que le projet est engagé en réaction à des projets concurrents réels ou
supposés ? ou encore pour éviter que d’autres ne le fassent avant
vous ? ou bien pour améliorer une version précédente ? pour répondre
à de nouvelles normes ? Dans ces cas-là, ce qui fédère ce collectif est la
peur : de perdre un marché ou une rente. Dans le domaine de l’intelligence
collective, cet « agent » fédérateur s’appelle « l’objet
lien ». L'action de chacun des membres se construit autour et/ou avec
"un objet commun" (physique ou symbolique) qui va servir de
catalyseur et de support pendant le projet. La peur est un objet lien bien
connu, souvent utilisé, mais conduisant à de très faibles innovations de
rupture.

Il existe deux autres objets
liens pour rassembler des collectifs. Le second est la nomination d’une cible
connue et partagée, comme une proie que l’on chasse. Ce processus est
généralement utilisé pour des démarches d’acquisition d’entreprise, ou encore
des cartels qui verrouillent un marché. Le troisième nous intéresse plus
particulièrement car il met en œuvre des dynamiques très différentes, il s’agit
de l’Art. Cet objet lien vise à fédérer les acteurs d’un projet autour du rêve
d’humanité qu’il génère. Les dynamiques mises en œuvre et les capacités
d’innovation sont d’un autre niveau puisque les partenaires ne sont pas en
réaction, mais uniquement en création. Tous les sens du collectif peuvent être
utilisés, toutes les richesses peuvent être identifiées et engagées dans
l’action. L’objectif de ce type de projet s’exprime très différemment, sur le
fond et sur la forme, que les deux précédents. Les produits/services qui en
découlent sont en général totalement nouveaux, et compatibles avec les dynamiques
déjà abordées sur ce blog : incarner des rêves et des objectifs de
changement ambitieux, anticiper les mutations des frontières producteur/consommateur,
s’engager sans tarder vers la transparence totale sur le produit et leurs
impacts pour tous les acteurs, identifier les leaders d’opinion et les
créateurs externes pour les impliquer en les récompensant.

Il n’est pas étonnant si Steve
Jobs indique : « La technologie seule n’est pas suffisante.
C’est quand la technologie épouse les arts libéraux et les humanités qu’elle
parvient à faire chanter nos cœurs
 ».

Lire la suite

Interview de J.F.Noubel, chercheur au Collective Intelligence Research Institute

Jean-françois NOUBEL est chercheur au CIRI (Collective Intelligence Research Institute). Ces travaux concernent les évolutions en cours des structures humaines au niveau de leur capacité à créer, à innover, à communiquer, à capitaliser, et également à se modifier. Il existe dans le monde d'autres laboratoires de recherche sur cette discipline comme le MIT Center for Collective Intelligence ou encore la laboratoire d'IC d'Ottawa.

Les outils numériques nomades et reliés participent à ces évolutions en cours de notre espèce. Il est désormais observable que de nouvelles formes d'intelligence collective se développent. Elles permettent aux structures (association, entreprise, collectif en général) de résoudre des problèmes ou tout simplement de s'organiser de façon très efficace.

Lire la suite

Les données peuvent changer nos pratiques, notre rapport aux autres et initier une nouvelle forme d’intelligence collective

Carlo RATTI, Directeur du MIT Senseable City Lab vient de publier deux représentations vidéos des données des trains de la SNCF : évolution dynamique des cartes isochrones et traces temps réel des trains. Cette exploitation des données est intéressante à plusieurs niveaux.

Lire la suite

Et si on utilisait Twitter (ou d’autres solutions web géolocalisées) pour connaitre et repenser les flux des voyageurs ?

Le première carte représente le territoire et les infrastructures de Chicago. Elle traduit le rigide, le minéral, l'immobile.

La seconde carte représente les flux Twitter géolocalisés des personnes habitant la ville de Chicago. Elle traduit le vivant, le mouvement, les flux. Elle est donc modifiée en permanence. Elle permet également, en étant partagée, entre les citoyens de construire et représenter une image d'eux mêmes, de leurs flux. Cela devient une image du collectif, facilitant ainsi l'appropriation et le changement : l'holoptisme peut se déployer.

D'après vous, laquelle faut-il utiliser pour construire des solutions de mobilité individuelles et collectives, publiques et privées ?

Lire la suite

Le nouveau Monde 2012 #NM2012 arrive … il va en surprendre plus d’un

Le colloque NM2012 pour tenter d’esquisser les contours du monde qui vient… A-t-on parler du peer to peer ? Peut être mais à la marge, alors qu’il s’agit pourtant de la partie visible de l’Iceberg. Ce dernier contient en lui-même, ce que certains n’hésitent pas à appeler, une évolution de … l’espèce humaine, une nouvelle forme d’intelligence collective. Or nous pouvons constater que nous avons grand besoin d’intelligence pour résoudre les problèmes, aujourd’hui sans réponses, auxquels nous avons à faire face : santé, environnement, énergie pour tous, et mobilité. BBC News vient de publier un article sur le développement des services, sur le passage à l’économie de la fonctionnalité dans le domaine de l’automobile, annonçant que «The world is moving from car ownership to car usership », concluant que les constructeurs et de nouveaux entrants vont développer des offres correspondantes.

Est-ce que ce sera le « seul » changement ? C’est peu probable, les changements qui s’opèrent sont plus profonds.

Lire la suite

Crowdsourcing ou comment batir de nouvelles relations entre citoyens et acteurs économiques ?

Le rapport, présenté ci dessous, a identifié, classé et analysé les différents modèles économiques mis en oeuvre par de nombreux outils et services. La participation des utilisateurs et citoyens rendue possible par les TIC mobiles bouleversent les règles du commerce et du marketing.

Crowd1

Un précédent article annoncait ce "reverse" marketing permettant à l'acheteur, pour la première fois, de connaître tous les détails du produit qu'il achète au moment de l'achat, de connaître les avis d'autres acheteurs, et demain d'accéder à la totalité des informations importantes.

Le crowdsourcing utilise le déluge de données qui remontent des usagers pour co-construire des outils, des services utilisés à leur tour par les usagers. Répondant au plus près des besoins réels, ces cercles vertueux appellent à de nouvelles "récompenses", de nouveaux modèles économiques, de nouvelles relations acheteur/vendeur, et sans doute demain :

  • de nouvelles monnaies, ou solutions de récompenses,
  • de nouveaux outils de représentation de ces flux entre les citoyens.

Un précédent article décrivait ces deux points : Holoptisme & Monnaies, dont il est présenté ci-dessous un extrait :

Lire la suite

Transports & mobilités, quelles sont les 5 innovations qui peuvent changer les comportements ?

Dans le domaine des transports & mobilités, l’innovation est depuis des décennies un objectif majeur pour de nombreuses entreprises. Elle structure leurs actions, leurs organisations et leurs comportements.

Innover devient un besoin de survie de l’entreprise, un facteur de différenciation vis-à-vis de ses concurrents, avec dans de nombreux cas des produits/services en décalage par rapport aux besoins de notre société.

Sur le long terme, compte tenu d’une part, des tendances connues sur les prix des énergies, les contraintes sur les émissions de GES et de polluants, sur la démographie et l’urbanisation, ainsi que les objectifs « extérieurs » (Facteur 4, Qualité de l’Air, moyenne des véhicules à 95gCO2/km …) et d’autre part, sur les incertitudes concernant les ressources budgétaires publiques et privées, les modes de vies et de consommation, il est proposé comme objectif global :

Identifier et promouvoir les solutions de transports de marchandises et mobilités ou d’immobilité des personnes les plus performantes pour tous, sur tout le territoire, pour permettre de réaliser leurs activités, en les réorganisant si besoin.

Il sera proposé ci dessous 5 innovations : "nouvelles économies de la connaissance", mettre en oeuvre les meilleurs living labs, innover dans les partenariats, dans les intermédiaires, dans un système énergétique autoqualifié.

Lire la suite