Archives du mot-clé infrastructure

Transports & Mobilités, quelles sont les richesses dont il faut maximiser l’usage ?

Dans le monde qui vient, nous allons, sans doute, devoir prendre soin de plusieurs richesses :

  • toutes les matières premières, dont les énergies fossiles ; ceci passe notamment par la mise en œuvre de l’économie de la fonctionnalité et l’économie circulaire ;
  • tous les investissements déjà réalisés et ceux à venir, et notament l’ensemble des infrastructures disponibles (routes, voies ferrées, gares, stationnement, …), des outils industriels de production; ceci passe par une exploitation des infrastructures bien plus dynamique, souple et modulable, des tarifications liés aux usages et un meilleur usage des produits industriels dont les véhicules ;
  • et notre plus grande richesse : notre temps.

Pour cela, nous disposons de facilitateurs permettant de développer un ensemble de solutions de mobilité ou d’immobilité, mais également de réorganisation des entreprises et des ménages.

Lire la suite

« Complete Mobility », vers un indicateur global de la performance

Financée par Siemens, cette étude, réalisée par MRC Mc Lean Hazel, a développé une méthode et un indicateur global permettant de caractériser la mobilité en tant que système complet (résumé, étude complète). Après une présentation de cette étude et des principaux résultats, deux questions se posent :

· Pourquoi développer un indicateur global des mobilités (personnes et marchandises) ?

· Qui a intérêt, qui n’a pas intérêt à avoir un indicateur ?

 

La « Complete Mobility » représente le système complet d’objets (véhicules, énergies, infrastructures, informations), de services associés disponibles (ou pas) aux citoyens pour leur permettre de se déplacer pour, à minima, travailler, s’instruire, se soigner, rencontrer les autres. Ce système peut être plus ou moins développé en terme d’offre et de maîtrise de la demande, plus ou moins adapté aux besoins réels des citoyens, plus ou moins disponible à tous, plus ou moins performant d’un point de vue énergétique et environnemental. Il n’existe pas à ce jour d’indicateurs globaux orientés vers le citoyen ou vers l’autorité publique.


Lire la suite

Des autoroutes à vélo à Copenhague

[Le Monde 28 avril 2010 et également ici] Ça se passe à Copenhague et ça fait rêver les adeptes des trajets citadins à vélo (voir quelques stats ici). La capitale danoise s’est en effet lancée dans un vaste programmes d’ “autoroutes pour vélos” afin de relier ses banlieues au centre ville. L’investissement annoncé est de 35 millions d’euros. Pour information, "Le coût moyen à la construction d'un kilomètre d'autoroute – pour voiture – est de six millions d'euros, à multiplier par deux ou trois en montagne, intervient Jean Mesqui, délégué général de l'Afsa.

Auto_velo 

Lire la suite

Collaborative Vehicle Infrastructure System (CVIS) Project

This document has been written as part of the Cooperative Vehicle-Infrastructure Systems (CVIS) project to raise awareness of the potential of cooperative systems to help tackle urban transport challenges among local authorities and urban planners.

Cooperative systems are systems by which a vehicle communicates wirelessly with another vehicle (V2V – vehicle-to-vehicle communication) or with roadside infrastructure (V2I – vehicle-to-infrastructure communication or I2V – infrastructure to vehicle communication) with the ultimate aim of achieving benefits for many areas of traffic management and road safety.

The 84 page document explains available technologies and example applications for cooperative systems, possible benefits for local authorities, steps for implementation, barriers to implementation and how to overcome them, etc.

Lire la suite

Less is more

L'Argus vient de publier les lauréats de son concours de Design 2010. Trois mots « less is more » (moins c’est plus) pour définir les contours de la mobilité de demain. Sobriété, éco citoyenneté et développement durable sont les notions qui ont modelé les projets des candidats.

A l’image de l’an dernier, le concours de design de L’argus n’a pas limité son champ d’action. Il s’est intéressé particulièrement à la mobilité de demain. Cette huitième édition s’adresse comme à l’accoutumée aux étudiants inscrits en école d’arts graphiques. Et pour concourir cette année, il fallait répondre à la problématique suivante : Less is more que l’on peut interpréter par « se déplacer dans l’ère de la sobriété ».

Lire la suite