Archives du mot-clé noubel

Quel est l’objet lien de votre projet : la peur, la proie ou l’Art ?

La description d’un projet
« innovant » est toujours révélatrice des dynamiques mises en œuvre
par les partenaires, et en général des finalités réelles de cette innovation.
Est-ce que le projet est engagé en réaction à des projets concurrents réels ou
supposés ? ou encore pour éviter que d’autres ne le fassent avant
vous ? ou bien pour améliorer une version précédente ? pour répondre
à de nouvelles normes ? Dans ces cas-là, ce qui fédère ce collectif est la
peur : de perdre un marché ou une rente. Dans le domaine de l’intelligence
collective, cet « agent » fédérateur s’appelle « l’objet
lien ». L'action de chacun des membres se construit autour et/ou avec
"un objet commun" (physique ou symbolique) qui va servir de
catalyseur et de support pendant le projet. La peur est un objet lien bien
connu, souvent utilisé, mais conduisant à de très faibles innovations de
rupture.

Il existe deux autres objets
liens pour rassembler des collectifs. Le second est la nomination d’une cible
connue et partagée, comme une proie que l’on chasse. Ce processus est
généralement utilisé pour des démarches d’acquisition d’entreprise, ou encore
des cartels qui verrouillent un marché. Le troisième nous intéresse plus
particulièrement car il met en œuvre des dynamiques très différentes, il s’agit
de l’Art. Cet objet lien vise à fédérer les acteurs d’un projet autour du rêve
d’humanité qu’il génère. Les dynamiques mises en œuvre et les capacités
d’innovation sont d’un autre niveau puisque les partenaires ne sont pas en
réaction, mais uniquement en création. Tous les sens du collectif peuvent être
utilisés, toutes les richesses peuvent être identifiées et engagées dans
l’action. L’objectif de ce type de projet s’exprime très différemment, sur le
fond et sur la forme, que les deux précédents. Les produits/services qui en
découlent sont en général totalement nouveaux, et compatibles avec les dynamiques
déjà abordées sur ce blog : incarner des rêves et des objectifs de
changement ambitieux, anticiper les mutations des frontières producteur/consommateur,
s’engager sans tarder vers la transparence totale sur le produit et leurs
impacts pour tous les acteurs, identifier les leaders d’opinion et les
créateurs externes pour les impliquer en les récompensant.

Il n’est pas étonnant si Steve
Jobs indique : « La technologie seule n’est pas suffisante.
C’est quand la technologie épouse les arts libéraux et les humanités qu’elle
parvient à faire chanter nos cœurs
 ».

Lire la suite

Dans vos projets, vos organisations, quelles sont les (vraies) richesses ?

Le covoiturage a conduit à faire baisser les tarifs des trains et à donner naissance à IDBus. Effet rebond logique et prévisible, basé sur notre économie fondée sur la concurrence et les euros. Les transports collectifs publics sont en général payant, mais certains ont choisi la gratuité, est ce forcément binaire (voir un article sur ce sujet) ? Que se passerait-il si les fournisseurs de service de mobilité créaient, en plus, leur monnaie ?

Et si l'expression de nos véritables richesses dans les transports (personne et marchandise) était un moyen puissant pour innover et changer massivement nos pratiques ? Dans vos entreprises, vos organisations, dans votre ménage, votre communauté, et pour vous-même, avez vous clairement établi vos richesses ?

Jean-Michel Cornu (FING) a publié un livre consacré aux monnaies et leur potentiel en matière d'innovation (voir cet article sur ce livre et les innovations monétaires). Il s'agit ici d'explorer la notion de richesse. Jean-françois Noubel dans le wiki du site TheTransitioner propose 3 formes de richesses.

Lire la suite

Interview de J.F.Noubel, chercheur au Collective Intelligence Research Institute

Jean-françois NOUBEL est chercheur au CIRI (Collective Intelligence Research Institute). Ces travaux concernent les évolutions en cours des structures humaines au niveau de leur capacité à créer, à innover, à communiquer, à capitaliser, et également à se modifier. Il existe dans le monde d'autres laboratoires de recherche sur cette discipline comme le MIT Center for Collective Intelligence ou encore la laboratoire d'IC d'Ottawa.

Les outils numériques nomades et reliés participent à ces évolutions en cours de notre espèce. Il est désormais observable que de nouvelles formes d'intelligence collective se développent. Elles permettent aux structures (association, entreprise, collectif en général) de résoudre des problèmes ou tout simplement de s'organiser de façon très efficace.

Lire la suite

Innovations & Monnaies, les problèmes complexes ne seront jamais résolus par des solutions simples…

Ingénieurs, concepteurs, technologues, vous maîtrisez les sciences et les techniques, il faut également s'intéresser au sujet de la monnaie ou plutôt des monnaies. Ces dernières sont, et seront encore plus demain, de véritables catalyseurs d'innovations si elles sont bien conçues, bien adaptées aux produits/services développés. Elles permettront, notamment, aux acteurs économiques de tisser des relations de confiance avec des consommateurs plus fidèles, de concevoir des produits/services répondant parfaitement aux besoins clairement identifiés. En conséquence, dès la conception des objets ou des services, il faut maintenant intégrer dans la conception les monnaies complémentaires associées comme étant une partie du dispositif. La monnaie, entre autre, apporte un supplément en matière d'intelligence collective: l'holoptisme. Elle permet ainsi de rendre visible l'émergence du groupe, de l'intérêt commun.

Lire la suite

Le nouveau Monde 2012 #NM2012 arrive … il va en surprendre plus d’un

Le colloque NM2012 pour tenter d’esquisser les contours du monde qui vient… A-t-on parler du peer to peer ? Peut être mais à la marge, alors qu’il s’agit pourtant de la partie visible de l’Iceberg. Ce dernier contient en lui-même, ce que certains n’hésitent pas à appeler, une évolution de … l’espèce humaine, une nouvelle forme d’intelligence collective. Or nous pouvons constater que nous avons grand besoin d’intelligence pour résoudre les problèmes, aujourd’hui sans réponses, auxquels nous avons à faire face : santé, environnement, énergie pour tous, et mobilité. BBC News vient de publier un article sur le développement des services, sur le passage à l’économie de la fonctionnalité dans le domaine de l’automobile, annonçant que «The world is moving from car ownership to car usership », concluant que les constructeurs et de nouveaux entrants vont développer des offres correspondantes.

Est-ce que ce sera le « seul » changement ? C’est peu probable, les changements qui s’opèrent sont plus profonds.

Lire la suite

Le consommateur du futur : [R]évolution

Sainsbury’s et Unilever ont réalisé avec le Forum for the Future une étude particulièrement intéressante sur l’évolution des consommateurs : consumer futures 2020. L’objectif est relativement classique pour des entreprises : anticiper les besoins des futurs clients pour développer les produits et services adaptés. Après une lecture critique de ce document, nous pouvons faire ressortir 3 qualités principales des produits et services seront proposées.

Le rapport commence sur le constat que le futur, et notamment le comportement des consommateurs, sera radicalement différent notamment par l’arrivée des TIC nomades qui permettent une mise en réseau et un accès à l’information partout, tout le temps. Puis en utilisant la méthode des scénarios propose 2 paramètres clés qui construiront 4 « mondes » virtuels, la réalité se situant quelque part entre ces 4 visions. Les 2 paramètres clés sont :

  • Fait le toi-même / Fait le pour moi
  • Prospérité forte / faible

  Consum

Lire la suite