Archives du mot-clé service

Entre Daimler et Zappos, qui proposera la meilleure expérience de mobilité ?

Daimler confirme son engagement dans de nouvelles formes de mobilités. Avec une couverture mondiale pour Car2Go et ses 100.000 clients, Daimler Mobility Services regroupe toutes les activités du Groupe dans le domaine. Stuttgart devient le principal Living lab notamment pour tester Moovel. Car2gether (covoiturage temps réel) et Car2share (autopartage P2P) complètent les services en cours de développement. Cette approche systémique basée sur la vente de services de mobilité est également engagée à Las Vegas d'une toute autre façon par Tony Hsieh, CEO de Zappos.

Il vient d'inaugurer un projet de transport urbain ambitieux appelé Projet100. Son objectif est de rendre le centre de Las Vegas sans voiture "personnelle", en utilisant une combinaison de voitures sur demande Tesla Model S (100 véhicules partagés), des vélos partagés, des véhicules électriques de proximité partagés et des bus. 

Lire la suite

Publicités

Le rôle de l’automobile doit être réinventé (Etude Oliver Wyman) pour construire des services multimodaux (Etude Frost & Sullivan)

Pour les cabinets Oliver Wyman et Frost & Sullivan, l'automobile du futur se questionne essentiellement à travers le futur de l'automobile. Quelle sera la place de cet objet dans les chaînes de mobilité ? quelles évolutions en matière de design, de conception seront nécessaire pour mieux intégrer l'automobile ? Ce rapport rejoint donc parfaitement les propositions et pistes de réflexion de ce blog.

Lire la suite

MétaNote N°14 – L’avenir de l’automobile

Recherchons les principales tendances de fond qui ont, jusqu’à présent, structuré les choix. Le passage de la calèche à l’automobile est bien « discret » au sens mathématique, il ne s’agit pas d’une évolution continue. Personne ne pouvait imaginer au départ le formidable potentiel de cette rencontre [Moteur à Combustion Interne + Pétrole] ; nous sommes probablement en train de vivre le même type de transition vers un système plus large et plus complexe. Dès le départ, le chemin choisi [Moteur à Combustion Interne + pétrole] est celui qui comportait le plus de risques, le plus de difficultés mais le plus haut potentiel en matière d’intérêt individuel.

Et si le choix d’investir autant dans ce système [MCI+pétrole] était lié à sa capacité prodigieuse à produire de l’individualisme ? Si cette tendance de fond va se poursuivre, le choix devrait donc se porter sur les solutions technologiques qui maximisent notre « individualisme », c'est-à-dire des capacités à maximiser notre temps libre, à enchaîner de nombreuses actions dans des environnements multiples et complexes. Depuis l’industrialisation de l’internet mobile, il est probable que la maximisation de notre individualisme ne passe plus principalement par le véhicule, l’objet roulant, mais par l’accès à des connaissances et des savoirs qui nous permettront de mieux réaliser nos activités, de maximiser notre temps libre et éventuellement d’accéder au « meilleur » siège libre roulant, le plus adapté au contexte. Après la calèche et l’automobile, quel système sera alors le plus résilient dans le monde de la rareté ?

Lire la suite

Et si Google se rapprochait de Veolia Transport ?

L’annonce récente de se séparer de sa branche Transport montre les difficultés pour opérer les systèmes actuels de transports publics collectifs au regard des critères économiques. Cette situation n’est sans doute pas spécifique à la France et elle risque de durer. Néanmoins nous aurons toujours besoin de solutions de transports mutualisées, et vraisemblablement de plus en plus. Nous sommes dans l’ère de la rareté matérielle et financière ; la mutualisation n’est donc plus une option, c’est une des voies majeures pour faire beaucoup mieux avec les technologies existantes, sans attendre de futures hypothétiques ruptures…

Lire la suite

DS5, ultra low cost et Toyota Fun Vii (future mobility drive)

Alors que Citroën lance sa DS5, Renault annonce le développement de véhicule dit "ultra low cost" et Toyota présente sa vision 20XX avec Fun Vii. Ces 3 approches confirment les tendances majeures identifiées il y a maintenant plus de 3 ans. Une scission majeure s'opère entre :

  • la voiture vêtement de mode, au renouvellement accéléré, ici la DS5. Cette voiture porte les concepts d'un objet de mode, "le luxe à la française". L'article indique néanmoins le besoin d'associer à l'objet des services à la hauteur, pour proposer d'entrer dans un Univers,
  • l'objet fonctionnel portant le nom d'ultra low cost. Renault après le succès de Dacia poursuit dans le coeur de métier d'un constructeur, répondre à l'évolution de tous les besoins. Ici, répondre au plus près des besoins fonctionnels, réduire les prestations optionnelles et accessoires. Dans ce cas, peu d'élément sur des services associés… Et pourtant, pourrait-on y réfléchir un instant ?

Lire la suite

Nokia pourrait préfigure l’avenir de plusieurs constructeurs automobiles : « la guerre des produits est devenue la guerre des écosystèmes »

En début d'année, le patron du géant finlandais Nokia, leader mondial des téléphones mobiles, vient d'inviter son entreprise à une courageuse autocritique.

Dans une note envoyée à l'ensemble du personnel, Stephen Elop reconnaît qu'Apple et Google ont pris au dépourvu le monde des mobiles en adoptant une logique d'innovation, qu'il décrit ainsi : "La guerre des produits est devenue une bataille entre écosystèmes ; ceux-ci incluent, non seulement les matériels et les logiciels, mais aussi les développeurs, les applications, les commerces en ligne, la publicité, les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, les services liés à la localisation, l'unification des communications et bien d'autres choses… Nos concurrents ne nous prennent pas nos parts de marché avec des produits mais avec tout un écosystème."

Lire la suite

Et si l’autopartage était réalisé avec des voitures à « des prix ultracompétitifs » ?

En croisant deux informations, imaginons que les futures systèmes de véhicules partagés, en libre service utilisent massivement des véhicules à très bas prix pour plusieurs raisons :

  • les coûts d'investissement plus faibles,
  • les coûts d'exploitation plus faibles,
  • des adaptations "simples" pour en faire des véhicules partagés,
  • et à l'extrême, un confort tel que l'on a pas forcement envie de rester longtemps dans la voiture,

Renault Bajaj vient d'annoncer quelques informations sur la future concurrente de la Nano: moins chère et plus efficace. Interessera-t-elle seulement les indiens ?

Lire la suite