Archives du mot-clé stratégie

Penser nos systèmes de transport, un défi, que seul un élan politique hors du commun, peut nous permettre de relever

S’extraire de la situation actuelle dans laquelle nous nous sommes enfermés, franchir les murs énergétiques, environnementaux, économiques et sociaux qui nous entourent, impose de non seulement de maîtriser les fondamentaux technologiques, politiques, organisationnels, tarifaires des différents modes de transports actuels, mais également de développer des compétences, des connaissances, des outils, des approches systémiques.

Cette approche de nos systèmes de transports pour les biens et les personnes est le cœur de ce blog qui, à travers ces articles, éclaire plusieurs facettes du problème, lie des domaines entre eux, et tente finalement de rassembler les paradoxes, les risques et les opportunités de plusieurs changements qui nous permettraient d’accroître notre résilience. Penser nos systèmes de transports est bien un défi, mais il est pour le moment hors de portée des dynamiques en cours. Seul un élan politique hors du commun peut donner naissance à de nouvelles formes de collaboration, en se plaçant en dehors, en proposant un futurible commun à tous les acteurs. Ce futurible sera tellement crédible et souhaitable, qu'il mettra en action les industries, les territoires, les citoyens pour qu'ensemble il devienne la seule réalité.

Lire la suite

Vidéos issues du Rapport sur les mobilités rurales et périurbaines par le Centre d’Analyse Stratégique @strategie_gouv @ademe

Le rapportest disponible ici, les vidéos lors de la remise de ce rapport :

Les nouvelles mobilités dans les territoires… par centreanalysestrategique

Rapport sur les mobilités rurales et périurbaines par le Centre d’Analyse Stratégique @strategie_gouv @ademe

Faisant suite au précédent rapport général sur le changement nécessaire en matière d'usage de l'automobile, le CAS produit un second rapport focalisé sur les déplacements dans les territoires ruraux et péri-urbains.

Vingt millions de voitures circulent chaque jour dans les territoires périurbains et ruraux et émettent environ 40 millions de tonnes de CO2 (soit 8 % des émissions totales de gaz à effet de serre de la France, tous secteurs confondus). Dans ces espaces, le modèle de mobilité repose principalement sur le « tout automobile » et conduit à une mise à l’écart des populations notamment aux revenus modestes, qui ne pourra que s’accentuer dans le futur avec une croissance attendue du prix des carburants.

Il devient dès lors, indispensable d’adopter de nouveaux modes de vie et de développer des services de mobilité alternatifs à la voiture personnelle.
Aujourd’hui différents leviers d’action permettent de limiter la dépendance à la voiture individuelle  (les systèmes d’information, la coordination des modes et services de transport, l’utilisation partagée des véhicules, l’organisation des activités de proximité et des services à la personne…).

Si les initiatives locales dans ces domaines sont foisonnantes, leur portée reste marginale. Comment, passer de ces initiatives isolées à un changement significatif d’échelle ?

Suite aux travaux, auxquels l’ADEME a participé, menés par le Centre d’analyse stratégique pendant plus d’un an, sous la présidence d’Olivier Paul-Dubois-Taine, le rapport, présenté le 7 février, propose des pistes et modalités d’actions conciliant l’environnement et la mobilité pour tous et tenant compte du prix de l’énergie. Les recommandations présentées sont réalisables moyennant une dépense publique modeste et un effort important d’information et de concertation avec les habitants.

Rapport et note de synthèse disponibles le 7 février 2012 sur http://www.strategie.gouv.fr (Rubrique publications / notes d’analyse / rapports): voir ICI.

Projet de Stratégie Nationale pour le Développement Durable & le défi concernant les transports

La SNDD (Stratégie Nationale pour le Développement Durable) propose une architecture commune à tous les
acteurs de la Nation, publics et privés, pour les aider à structurer leurs
propres projets de développement durable autour de choix stratégiques et d’indicateurs
qui ont fait l’objet d’un large consensus. Elle a notamment vocation à assurer
la cohérence et la complémentarité des engagements internationaux et européens
de la France, et des politiques nationales, transversales ou sectorielles. La
stratégie nationale vise, en développant une économie sobre en ressources
naturelles et décarbonée, à faire de la France un des acteurs majeurs de l’économie
verte qui est la seule compatible avec le développement des pays émergents,
tout en poursuivant un objectif de justice et d’équité sociale. Elle s’articule
à cette fin autour de neuf défis stratégiques, cohérents avec nos engagements
européens, et que nous devons relever pour aller vers une économie verte et équitable
:

 

·        
une consommation et une
production durables,
grâce à des consommateurs et
des producteurs responsables, qui agissent en prenant en compte tout le cycle
de vie des produits et des services ;

·        
la société de la connaissance par le développement
de l’information, de la formation, de l’éducation tout au long de la vie et de
l’accès à la culture par un soutien accru à la recherche et à l’innovation,
condition de notre compétitivité et donc de la pérennité de notre modèle
économique et social ;

·        
la gouvernance, qui
doit faciliter notre adaptation au changement et aider notre société à évoluer
en associant toutes les parties prenantes ;

·        
le changement climatique et l’énergie
qui exigent une rigueur et une sobriété plus grandes dans nos
consommations, le développement des énergies renouvelables, l’adaptation des territoires
en veillant à la situation des personnes et des activités vulnérables ;

·        
les
transports et la mobilité durables (voir page 24 document ci dessous)
, en favorisant le report
modal, la complémentarité et les transports les moins polluants, en s’attachant
à réduire les déplacements contraints, à développer des systèmes innovants
répondant aux besoins de performances économiques, écologiques et de cohésion
sociale ;

·        
la conservation et la gestion
durable de la biodiversité et des ressources naturelles
en nous
appuyant sur une meilleure connaissance – et reconnaissance – de leur
contribution à nos besoins les plus essentiels, sur une économie, une
urbanisation, des organisations plus sobres et plus éco-innovantes ;

·        
la santé publique, la
prévention et la gestion des risques
, en prêtant une
attention particulière à la qualité des milieux et aux inégalités sociales potentielles
;

·        
la démographie, l’immigration
et l’inclusion sociale
dont l’impact sur l’économie et
l’équilibre de nos systèmes de protection sociale est déterminant, en nous
attachant à lutter contre toutes les exclusions dues notamment à l’âge, à la
pauvreté, à l’insuffisance d’éducation et de formation et en s’appuyant sur la
dimension pluricuturelle de la société française ;

·        
les défis internationaux en
matière de développement durable et de lutte contre la pauvreté dans le monde
en
soutenant le renforcement de la gouvernance internationale pour mieux intégrer
les exigences du développement durable, en contribuant à la sécurité
alimentaire et énergétique des pays les plus défavorisés.

Lire la suite

European strategy for Clean and efficient vehicles

From economic crisis to a more resource efficient, greener and more competitive economy

  • The European car industry is slowly recovering from an economic crisis. Clean and energy efficient technologies are an opportunity to recreate and reinvent the position of market leader and technological champion.

  • Green vehicles, including those capable of using electricity, hydrogen, biogas and liquid biofuels in high blends can contribute significantly to the Europe 2020 priorities of promoting a more resource efficient, greener and more competitive economy.

  • The flagship initiative of ‘Resource-efficient Europe’ spelt out in the Europe 2020 strategy promotes new technologies to modernise and decarbonise the transport sector, including clean and energy-efficient vehicles and thus increases competitiveness.

  • The EU’s global competitors on both the American and Asian continents are investing in research in low-carbon technologies and launching targeted programmes to shift to low-carbon road transport.

Key elements of the strategy:

This strategy aims to provide an appropriate and technology neutral policy framework for clean and energy efficient vehicles. Two tracks are followed simultaneously: promoting clean and energy efficient vehicles based on conventional internal combustion engines and facilitating the deployment of breakthrough technologies in ultra-low-carbon vehicles.

Lire la suite